Comment a évolué le prix du GNR au cours des derniers mois ?

Publié le Lundi 28 Janvier 2019 - Les actualités du GNR

Le gazole non-routier ou GNR est utilisé massivement par les professionnels à travers le pays, qu’il s’agisse des agriculteurs, forestiers, entreprises de travaux publics, etc. Nous faisons le point sur l’augmentation du prix de ce carburant au cours de ces derniers mois.

Prix du GNR

A l’instar du prix du fioul, les tarifs du GNR ont connu une augmentation importante au cours d’une bonne partie de l’année 2018, avant de chuter brutalement à partir du mois d’octobre. La suppression du taux réduit de TICPE pour le GNR qui devait entrer en vigueur au 1er janvier menaçait de faire beaucoup augmenter les prix. Mais la mesure a finalement été abandonnée.

Une augmentation durant une bonne partie de l’année 2018

Le GNR a une composition similaire au fioul, si ce n’est que ce produit pétrolier, destiné à être utilisé comme carburant dans les engins non-routiers, contient beaucoup moins de soufre. Etant également dépendant du cours du pétrole, le GNR a donc connu la même évolution de prix que le fioul au cours des derniers mois.

MOIS

PRIX DU GNR (commande de 1000L)

JANVIER 2018

0,882 euro/litre

MAI 2018

<0,961 euro/litre

OCTOBRE 2018

1,038 euro/litre

Entre ces pics de prix, deux périodes de baisse ont été constatées :

  • en février, le prix est redescendu aux alentours des 0,829 euro/litre;
  • en juin, le GNR ne coûtait plus que 0,911 euro/litre.

Une chute constante des prix du GNR à partir du mois d’octobre

Après cette forte augmentation des prix du GNR, une chute constante a débuté à partir du mois d’octobre :

  • 1,008 euro/litre au début du mois de novembre 2018 ;
  • 0,946 euro/litre au début du mois de décembre 2018 ;
  • 0,882 euro/litre au début du mois de janvier 2019.

Le prix du GNR est donc aujourd’hui revenu à son niveau de janvier 2018.

Le taux réduit de la TICPE toujours en vigueur pour le GNR

En ce début d’année, on pouvait pourtant s’attendre à une augmentation des prix liée à un changement de fiscalité. Le projet de loi de finances 2019 publié par le gouvernement prévoyait en effet de supprimer le taux réduit de TICPE dont bénéficie le GNR. L’objectif était d’aligner la fiscalité du gazole non-routier sur les autres carburants. Toutefois, différents secteurs professionnels, notamment celui des travaux publics, étaient montés au créneau en évoquant les importantes pertes financières que cette mesure allait causer.

Dès lors, cet article de la loi de finances a été supprimé et le budget final voté à la toute fin du mois de décembre ne fait plus mention de cette mesure. Aucune modification fiscale ne conduira donc à une augmentation des prix du GNR au cours des prochaines semaines.