Comment expliquer les fluctuations du cours du blé ?

Publié le Monday, January 13, 2020 et mis à jour le Friday, June 19, 2020 - Les actualités du Information

Le blé est une céréale essentielle à la fabrication de nombreux produits alimentaires. Son prix peut toutefois varier beaucoup de semaine en semaine. Nous vous expliquons quels sont les mécanismes qui expliquent ces fluctuations.

Fluctuations cours du blé

Comme beaucoup de denrées alimentaires de bases, le blé s’échange à des prix qui varient quotidiennement. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène et, que ce soit pour les acheteurs ou les vendeurs, il est important de pouvoir anticiper ces variations qui ont un réel impact sur les finances de chaque acteur de la chaîne de distribution.

Les facteurs qui influencent le cours du blé

Comme c’est le cas pour le cours du pétrole, dont les variations expliquent celles du prix du fioul ou du GNR, le cours du blé est influencé par un grand nombre de facteurs différents :

  • l’offre et la demande, influencées par la croissance dans les grands pays importateurs, l’évolution du taux de change dollar-euro, etc. ;
  • le coût de l’énergie ;
  • l’évolution du prix des cultures concurrentes comme le maïs ou le riz ;
  • les incidents climatiques qui impactent les cultures ;
  • les événements politiques dans certaines zones qui peuvent toucher les activités commerciales.

La hausse ou la baisse des cours du blé en raison de l’un ou de plusieurs de ces facteurs impacte évidemment de manière complètement opposée les acheteurs et les vendeurs. En outre, le fait d’avoir du stock ou d’en manquer peut aussi avoir une influence sur le prix d’achat ou de vente.

Comment se prémunir de ces variations ?

On comprend facilement que les variations de prix du blé peuvent impacter sévèrement les finances des acheteurs, comme des vendeurs. Est-il dès lors possible de prévoir les évolutions du cours de cette céréale ? Certains facteurs clés n’étant pas maîtrisables, cela semble en réalité assez compliqué. Toutefois, il est possible de limiter l’impact des variations en mettant en place certaines bonnes pratiques :

  • évaluer régulièrement les besoins à venir ;
  • savoir constamment quelle est la différence entre ce qui a été vendu, ce qui a été acheté et ce qui reste en stock ;
  • acheter ou vendre via des marchés boursiers à terme, qui limitent le risque de fluctuation.

Certaines nouvelles technologies – comme l’intelligence artificielle ou la blockchain – sont aujourd’hui à l’œuvre dans des outils qui permettent de mieux analyser et prévoir l’évolution des marchés.

Quelle influence sur le prix des produits finis ?

Lorsque le cours du pétrole augmente, les prix du fioul et du GNR ont également tendance à s’envoler. En va-t-il de même pour le blé et ses produits dérivés, comme les pâtes ou le pain, qui constituent une base importante de notre alimentation ? Selon certains experts, ce serait moins le cas en France que dans d’autres pays. En effet, la matière première ne représenterait que 8 à 12% du coût total d’un kilo de pain, par exemple. Ce sont avant tout les acheteurs et vendeurs de quantités importantes de matière première qui sont les plus sévèrement impactés par les variations du cours du blé.