Évitez les pannes en prenant soin de votre tracteur pendant l’hiver

Publié le Lundi 21 Janvier 2019 - Les actualités du GNR

Moins utilisé durant l’hiver, certains tracteurs seront remisés pendant toute cette période. Il est essentiel d’effectuer ce remisage dans les bonnes conditions et d’en profiter pour réaliser un petit entretien du tracteur : de cette façon, vous éviterez les pépins durant l’année.

En hiver, les travaux des champs sont moins importants qu’en été. Les agriculteurs  utilisent donc moins certains tracteurs qui peuvent être remisés durant cette période. Pour éviter les pannes au retour des beaux jours, il s’agit de réaliser correctement cette étape.

Remiser le tracteur dans de bonnes conditions

Idéalement, le tracteur que l’on n’utilise pas pendant l’hiver devra être remisé dans un espace couvert et chauffé. Cela protégera l’engin contre la pluie et le froid qui peuvent avoir plusieurs effets négatifs :

  • entraîner la formation de rouille sur différents éléments du tracteur ;
  • altérer la composition de différents fluides : carburant, huiles moteur, hydraulique, de transmission, etc.
  • abîmer les peintures, qui constituent la première protection contre la rouille.

Cela dit, tout le monde ne dispose pas d’un espace de ce genre. Si ce n’est pas le cas, il sera plus important encore de bien purger le tracteur de ses différents fluides, de le protéger aussi bien que possible contre les intempéries et de retirer éventuellement la batterie. N’hésitez pas non plus à utiliser un liquide antigel dans le radiateur, afin d’éviter l’explosion de durites.

Qu’il soit sous abri ou non, il est préférable de placer des cales épaisses sous les pneus de votre tracteur lorsqu’il reste longtemps inactif. Un contact prolongé entre les pneus et le sol peut en effet fragiliser le caoutchouc. En outre, il faudra veiller à faire tourner le moteur au moins une fois par mois durant 20 à 30 minutes.

Réaliser les quelques vérifications d’usage

Tant que votre tracteur est à l’arrêt, autant en profiter pour remplacer quelques pièces d’usure et réaliser quelques vérifications :

  • nettoyer ou changer les filtres ;
  • lubrifier les différents points de graissage ;
  • effectuer les retouches de peinture nécessaires ;
  • laver le tracteur avec un produit anticorrosion.

Si ces différents points de vérification peuvent paraître fastidieux avant le remisage du tracteur, ils constituent néanmoins une garantie de pouvoir récupérer un tracteur en possession de toutes ses capacités au printemps.

Notez que si votre tracteur connaît quelques difficultés à démarrer après une période d’arrêt prolongée, il est toujours possible d’utiliser des produits dédiés, de type Start Pilot, qui permettent de régler ponctuellement ce genre de problèmes. Evitez toutefois d’en utiliser à trop forte dose et/ou trop régulièrement : vous risqueriez d’abimer le moteur.