GNR : quelle a été l’évolution des prix au mois d’octobre ?

Publié le Mardi 5 Novembre 2019 et mis à jour le Lundi 4 Novembre 2019 - Les actualités du GNR

Le prix du GNR a globalement baissé durant le mois d’octobre, même si cette chute des prix n’a pas été spectaculaire. Nous revenons sur cette évolution et sur les raisons qui l’expliquent

Les évolutions du prix du GNR ont une influence importante sur le budget des entreprises, notamment dans le secteur des BTP, de l’agriculture ou des travaux forestiers. Au mois de novembre, ces prix ont été marqués par une certaine stabilité, même si une légère baisse est constatée sur l’ensemble de la période.

Une période relativement calme

La stabilité constatée au cours de la période tranche avec le mois de septembre, au cours duquel des attaques de drones contre des sites de production de pétrole en Arabie Saoudite avaient impacté le cours du brut et de ses produits dérivés. 

En octobre, le mois a commencé par une chute des prix, de 0,012 € durant la semaine du 7 octobre, tout d’abord, puis de 0,026 € pendant la semaine du 21 octobre. En fin de période, les prix sont toutefois légèrement remontés, gagnant 0,016 €. 

SEMAINE

PRIX DU GNR/LITRE

VARIATION

Semaine du 30 septembre

0,954 €

/

Semaine du 7 octobre 

0,942 €

-0,012 €

Semaine du 14 octobre

0,944 €

+0,002 €

Semaine du 21 octobre

0,918 €

-0,026 €

Semaine du 28 octobre

0,934 €

+0,016 €

Sur l’ensemble de la période, on constate une baisse globale des prix de 0,020 € par litre de GNR. Il s’agit donc d’une fluctuation assez raisonnable des prix, considérant les écarts constatés au court des mois précédents :

  • + 0,090 € sur le mois de septembre ;
  • - 0,070 € sur le mois de juin ;
  • - 0,120 € en novembre de l’an dernier.

Qu’est-ce qui explique cette stabilité des prix ?

Le déficit de l’offre en pétrole peut compromettre l’équilibre offre-demande et faire augmenter les prix du brut et de ses produits dérivés. Dès lors, de nombreux observateurs ont craint le pire à la mi-septembre avec les attaques menées contre les installations saoudiennes. Toutefois, la situation est finalement revenue très rapidement à la normale. Les capacités de production du pays se sont rétablies plus vite que prévu et l’offre a pu retrouver son volume d’avant les attaques. 

En outre, la croissance constante de la production américaine a permis de mieux faire passer cet événement aux yeux du marché : l’offre est en effet restée suffisante malgré la baisse de la production saoudienne. Ainsi, dès le 5 octobre, le baril redescendait sous la barre des 60 dollars. Et ces prix sont restés relativement stables durant toute la période.

A quoi faut-il s’attendre au cours des prochains mois ?

Le prix du GNR est directement influencé par le cours du pétrole. Or, celui-ci est impacté par de nombreux facteurs :

  • catastrophes naturelles ;
  • conflits ou tensions géopolitiques ;
  • cours du dollar et de l’euro ;
  • niveau de la demande ;
  • etc.

Il est évidemment très difficile de prévoir la survenance de ces événements. Ainsi, au vu de la relative stabilité actuelle, nous ne pouvons que vous recommander de faire dès aujourd’hui le plein de GNR. Si vous disposez de capacités de stocker le gazole non-routier, vous éviterez ainsi de subir d’éventuelles hausses futures du prix.