La France présentera sa stratégie agricole au deuxième trimestre 2021

Publié le Wednesday, November 18, 2020 et mis à jour le Wednesday, December 16, 2020 - Les actualités du Aides et financement

Les budgets de la Politique Agricole Commune (PAC) ont été votés. Chaque pays doit à présent dévoiler sa stratégie agricole pour les prochaines années. La France annoncera la sienne au deuxième trimestre 2021.

Stratégie agricole au deuxième semestre 2020

À quoi ressemblera l’agriculture en France au cours des prochaines années ? C’est le futur du secteur que doivent en effet dessiner les élus français au moment de construire leur stratégie agricole. Celle-ci doit tenir compte des orientations prises par la Politique Agricole Commune, l’outil permettant de coordonner le soutien à l’agriculture dans l’ensemble de l’Union européenne.

Qu’est-ce que la PAC ?

Pour les agriculteurs français comme pour ceux installés dans d’autres pays de l’Union européenne, la Politique Agricole Commune (PAC) a une importance considérable dans la survie des exploitations. On estime en effet que les subventions accordées par la PAC représentent près de 20% des recettes des agriculteurs.

La PAC, une politique commune entrée en vigueur en 1962, en repose en réalité sur deux piliers :

  • un soutien du marché, des prix et des revenus agricoles ;

  • le développement rural.

Les budgets attribués à la PAC – qui comptent parmi les plus importants de l’Union européenne – sont votés pour 6 ans. En 2021 commencera une « nouvelle » PAC, portant sur la période 2021-2027.

D’âpres négociations

Dans un contexte de crise sanitaire faisant craindre le pire pour l’économie, les négociations autour de la nouvelle PAC ont été particulièrement dures. Au terme de nombreuses réunions, les pays membres sont finalement parvenus à s’entendre, au mois de juillet, sur le budget de la PAC pour la période 2021-2027. Celui-ci s’élèvera à 386 milliards d’euros, dont 62,4 milliards d’euros pour la France. Un montant salué par les agriculteurs français.

Au-delà du budget, il est maintenant nécessaire d’établir une stratégie claire pour l’avenir de l’agriculture. Pour ce faire, Bruxelles a demandé à chaque pays membre de définir sa propre stratégie.

Un état des lieux qui pointe de grandes disparités

La France a annoncé que sa stratégie ne serait dévoilée qu’au deuxième trimestre 2021. En attendant, le pays a cherché à dresser un état des lieux de la situation de ses agriculteurs afin d’identifier les axes prioritaires de cette stratégie.

L’un des enseignements de cet état des lieux est la grande disparité qui existe au niveau des revenus des agriculteurs :

  • 14% des agriculteurs accusent des pertes ;

  • 15% des agriculteurs gagnent plus de 50.000 euros par an.

La pression sur les revenus des agriculteurs est notamment liée à la plus grande volatilité des prix des produits agricoles, aujourd’hui soumis aux variations de cours boursiers mondialisés.

Les aides de la PAC ont également eu un effet sur le nombre d’exploitations agricoles présentes sur le territoire (passées de 1 million en 1998 à 437.000 en 2016) et sur leur taille (qui a augmenté en moyenne de 28 à 63 hectares sur la même durée). La spécialisation et l’intensification des cultures qui ont accompagné ce phénomène ont par ailleurs eu des effets négatifs sur la biodiversité.

Les défis à relever par la stratégie agricole française seront donc nombreux. Ce qui explique sans doute en partie le report de son annonce, initialement prévue en septembre 2020.