Photovoltaïque : quelles sont les aides prévues pour les agriculteurs ?

Publié le Lundi 14 Janvier 2019 - Les actualités du Solaire

De nombreuses mesures visent à promouvoir l’énergie solaire photovoltaïque en France. Les agriculteurs, qui disposent souvent de surfaces foncières importantes, peuvent bénéficier de certaines de ces aides. En installant plus de panneaux photovoltaïques sur leurs terrains ou sur les toits de leurs bâtiments, ils peuvent en effet aider le pays à atteindre ses objectifs énergétiques.

La France est aujourd’hui capable de produire 8.300 MW d’énergie solaire. Le pays devra toutefois redoubler d’efforts pour atteindre les ambitieux objectifs qu’il s’est fixé, à savoir atteindre entre 18.200 et 20.200 MW de capacité solaire en 2023.

Un plan pour accélérer le développement de l’énergie solaire

Dans ce contexte, Sébastien Lecornu, le secrétaire d’État chargé de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le 28 juin dernier le lancement d’une série de mesures destinées à accélérer le développement du photovoltaïque en France. Ce plan, appelé « Place au soleil », repose sur plusieurs axes :

  • des mesures fiscales : exonération de la taxe foncière pour l’installation de panneaux photovoltaïques dans le domaine publique ;
  • des mesures urbanistiques : simplification du code de l’urbanisme pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur les parkings, par exemple ;
  • mobilisation des enseignes de grande distribution : des dizaines d’hectares de toitures seront équipés de panneaux photovoltaïques ;
  • mobilisation de l’armée : 2000 hectares seront équipés de parcs solaires à l’horizon 2025 ;
  • installation de panneaux photovoltaïques sur certains bâtiments classés ;
  • mobilisation des collectivités locales afin qu’elles déploient une surface minimale de panneaux solaires par habitant.

Des aides pour le photovoltaïque sur les terres agricoles

Etant souvent propriétaires de nombreuses surfaces foncières, les agriculteurs sont également visés par le plan « Place au soleil ». Le gouvernement souhaite en effet voir le nombre d’appels d’offres pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits ou les terrains d’exploitations agricoles augmenter considérablement.

Pour y parvenir, le gouvernement prévoit de financer à hauteur de 40% les coûts de raccordement au réseau public de ces installations. Grâce à ces équipements photovoltaïques, l’agriculteur pourrait non seulement gagner en autonomie énergétique – ce qui est particulièrement intéressant pour certains élevages – mais aussi réinjecter beaucoup d’énergie dans le réseau global.

Il existe un important potentiel de développement pour l’énergie photovoltaïque en France. Si un peu plus de 8 GW sont aujourd’hui produits grâce à cette technologie, le Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) estime que 775 GW pourrait être produits en France grâce au photovoltaïque, dont 350 GW uniquement avec des installations placées sur des toitures.