Prix du GNR : à quoi faut-il s’attendre en 2020 ?

Publié le Lundi 6 Janvier 2020 et mis à jour le Mardi 19 Mai 2020 - Les actualités du GNR

Pour de nombreux secteurs d’activité, l’évolution du prix du GNR a une importance capitale. Pour les aider à bien se préparer à l’année qui démarre, Total Proxi Energies dégage certaines tendances pour 2020.

Prix du GNR 2020

Tenter de prédire l’évolution du prix d’un produit pétrolier n’est jamais un exercice facile. Pour le GNR, il est toutefois possible de se baser sur des certitudes comme l’évolution de la fiscalité. La principale cause de fluctuation des prix reste cependant le cours du pétrole, dont il est difficile de prévoir la tendance.

Une évolution modérée du cours du pétrole

Commençons donc par nous attacher au cours du pétrole et à sa possible évolution au cours des prochains mois. Si cet exercice est complexe, le recoupement de l’avis de dizaines d’experts permet de limiter les risques de se tromper dans ces prévisions. C’est de cette manière qu’a procédé l’agence Reuters en novembre dernier, en interrogeant 42 économistes et analystes spécialisés dans le secteur pétrolier.

Leurs conclusions sont claires : le cours du pétrole ne devrait évoluer que modérément au cours des prochains mois. Alors que le baril dépasse aujourd’hui les 66 dollars, les analystes de Reuters estiment que son prix moyen restera aux alentours de 63 dollars en 2020.

Cette analyse tient notamment compte de la demande mondiale en pétrole, dont le niveau restera semble-t-il assez réduit en 2020. On parle en effet d’une hausse de la demande mondiale en pétrole de moins de 1%, soit la plus faible augmentation depuis 2014. La signature d’un accord commercial entre la Chine et les États-Unis, qui aura lieu le 15 janvier à Washington, devrait certes faire remonter légèrement la demande. Mais son annonce n’a pas ému les bourses mondiales, puisque le cours du pétrole n’a pas été impacté.

Le risque d’excédent pétrolier – c’est-à-dire d’une offre bien plus importante que la demande, phénomène contribuant à faire baisser les prix des produits pétroliers – reste présent malgré la chute annoncée de la production de pétrole de schiste américain. Une nouvelle production venue du Brésil et de Norvège devrait en effet suffire à déséquilibrer offre et demande, en dépit de la nouvelle limitation de la production décidée par l’OPEP.

Les changements de fiscalité

Tous ces facteurs font que le prix du GNR ne devrait pas exagérément augmenter au cours de l’année 2020. Il faut toutefois rappeler que l’analyse date de novembre, et qu’elle peut à tout moment être bousculée par la survenance d’événements géopolitiques majeurs, comme l’assassinat d’un général iranien en Irak le 3 janvier dernier, qui a fait bondir les cours du pétrole.

Ce qui est par contre certain, c’est que la plupart des entreprises françaises paient leur GNR plus cher depuis ce 1er janvier, et ce en raison des modifications fiscales décidées dans la loi de finances 2020. En effet, deux mesures principales ont été adoptées à travers ce texte :

  • la suppression progressive du taux de TICPE réduit auquel avaient droit les entreprises utilisant du GNR (à l’exception du secteur agricole) ;
  • la réduction de 2 centimes par litre du remboursement de la TICPE pour les entreprises du secteur du transport routier.

Pour limiter l’impact de ces changements sur les entreprises les plus touchées, des mesures d’accompagnement devraient être mises en place. Un dispositif d'amortissement pour l'acquisition d'équipements moins polluants a notamment été prévu.

 

Demander un devis de GNR