Prix du GNR : le bilan du mois de janvier 2019

Publié le Vendredi 1 Février 2019 - Les actualités du GNR

Comme pour les autres produits pétroliers, le prix du GNR a connu un léger sursaut au cours du mois de janvier, après plusieurs mois de baisse. Nous revenons sur cette évolution du prix du GNR et en expliquons les raisons.

Le gazole non-routier ou GNR est un produit très utilisé par les professionnels en France. Il s’agit en effet du seul carburant autorisé dans bon nombre d’engins de chantier, dans les tracteurs agricoles ou forestiers, ou encore dans les locomotives ferroviaires et les bateaux de navigation intérieure. Le prix de ce produit est donc scruté de près par cette catégorie de travailleurs. 

Le GNR en augmentation depuis le début du mois 

Le GNR est un produit issu du pétrole, assez proche du fioul par sa composition, même si son taux de soufre et son indice de cétane sont différents. Cela signifie que son prix est avant tout lié au cours du pétrole. Durant les derniers mois, celui-ci a considérablement baissé, entraînant une chute spectaculaire du prix des produits pétroliers. Cette diminution drastique était due en bonne partie à l’augmentation considérable de la production de brut, principalement dans des pays comme les Etats-Unis ou la Russie.

Depuis le mois de janvier, le mouvement s’est toutefois inversé :

SEMAINE PRIX GNR (LITRE)
3 janvier 0,881€
10 janvier 0,886€
17 janvier 0,910€
24 janvier 0,912€

Quelles prévisions pour les prix du GNR

A quoi faut-il s’attendre au cours des prochaines semaines ? L’exercice de prévision est toujours délicat, mais on peut prendre en compte deux éléments principaux pour se faire une idée de la probable évolution des prix :

  • les facteurs géopolitiques ;
  • l’évolution de l’offre et de la demande ;

De nombreuses tensions géopolitiques peuvent impacter les prix

Dans un contexte mondial qui connaît de nombreuses tensions et de rapides changements, les facteurs géopolitiques qui peuvent influencer les prix des produits pétroliers comme le gazole non-routier au cours des prochaines semaines sont nombreux :

  • sanctions américaines contre l’Iran : elles pourraient être levées dans les prochains mois, ce qui aurait évidemment un impact sur l’offre pétrolière mondiale ;
  • la situation reste très instable au Moyen-Orient (Lybie, Syrie, etc.) et la production de ces pays peut à tout moment être remise en cause ;
  • le Venezuela connaît de nouveaux troubles et la présidence de Nicolas Maduro est contestée.

Le rôle de la croissance économique sur l’offre et la demande

L’état de forme de l’économie mondiale a également une influence sur le prix du pétrole. En effet, une économie en forte croissance aura besoin de plus de pétrole. L’augmentation de la demande pourra ainsi faire augmenter les prix, surtout si l’offre est en baisse. En ce moment, différents indicateurs font plutôt penser à une diminution de la croissance et donc de la demande :

  • la Chine prévoit une croissance plus faible que les années précédentes ;
  • la guerre commerciale entre Chine et Etats-Unis pourrait également impacter la croissance économique mondiale ;
  • le Brexit fait planer une certaine incertitude sur les rapports commerciaux entre la Grande-Bretagne et de nombreux autres pays.

Au final, tout dépendra des quantités de pétrole mises sur le marché par les pays producteurs. Toutefois, une certaine stabilité du cours du pétrole semble probable, étant donné que la demande ne devrait pas exploser et que l’offre est jusqu’ici assez stable. En outre, des pays comme la Russie et les Etats-Unis ont démontré en 2018 qu’ils étaient capables d’augmenter considérablement leur production en cas de besoin.

  N'hésitez pas à commander un GNR de qualité supérieur dès maintenant !