Quelle évolution pour la prix du GNR en août 2019 ?

Publié le Mercredi 4 Septembre 2019 - Les actualités du GNR

Pour remettre en perspective l’évolution du prix du GNR, nous faisons régulièrement le point sur son évolution récente. Au mois d’août 2019, les prix de ce carburant sont restés relativement stables. Explications.

Le prix du GNR en aout 2019

Pour un exploitant agricole ou forestier, par exemple, le niveau du prix du GNR a une importance capitale sur ses dépenses. Le GNR ou gazole non routier est en effet le seul carburant utilisé dans les engins non routiers comme ceux utilisés par ces professionnels. Nous mettons donc régulièrement en perspective les prix de ce produit pétrolier, pour mieux en saisir l’évolution. 

Un prix relativement stable au cours du mois

Durant ce mois d’août, nous n’avons pas constaté de très importante fluctuation du prix du GNR. Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous, les hausses et les baisses de prix se sont succédé, neutralisant finalement l’évolution générale du prix du GNR. 

SEMAINE

PRIX DU GNR/LITRE

VARIATION

Semaine du 30 juillet

0,919 € 

/

Semaine du 6 août

0,929 €

+0,010 €

Semaine du 13 août

0,906 €

-0,023 €

Semaine du 20 août

0,918 €

+0,012 €

Semaine du 27 août

0,905 €

-0,013 €

La plus grande évolution est à signaler entre la semaine du 6 et du 13 août. Le prix a alors chuté de 0,023 €. Sur toute la période, nous constatons seulement une baisse des prix de 0,014 €. 

Il faut noter qu’en toute fin de période, les signaux indiquaient une nouvelle hausse légère des prix du gazole non routier, qui semblaient revenir à leur niveau du début du mois.  

Quelle évolution dans les semaines à venir ?

Le marché du pétrole est actuellement dans une phase de turbulences assez marquée. En effet, l’OPEP et l’AIE, les deux institutions qui représentent les pays producteurs et consommateurs de pétrole, évaluent tous deux la demande à la baisse au cours des prochains mois, jusqu’en 2020. Plusieurs facteurs expliquent cette situation :

  • une croissance économique qui est au ralenti depuis plusieurs mois, notamment en raison de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis ;
  • des tensions dans plusieurs pays producteurs, comme le Venezuela ;
  • des sanctions contre certains pays producteurs, comme l’Iran.

Parallèlement à cette demande en baisse, l’offre reste stable, notamment parce que les États-Unis continuent à produire beaucoup de brut pour contrebalancer la limitation de la production décidée par les pays de l’OPEP. Nous sommes donc dans une situation de déséquilibre entre l’offre et la demande qui a tendance à faire baisser les prix, comme durant le 2etrimestre

Le GNR, comme le fioul, étant un produit pétrolier, son prix est directement influencé par le cours du pétrole. Si la situation de déséquilibre entre l’offre et la demande se poursuit, on peut donc espérer que les prix restent stables ou diminuent encore. Mais tout dépendra évidemment de la croissance économique dans les prochains mois et des décisions de l’OPEP…