Quels sont les différents types d’agriculture ?

Publié le Thursday, May 2, 2019 et mis à jour le Tuesday, August 11, 2020 - Les actualités du GNR

Conventionnelle, biologique, raisonnée… L’agriculture se pratique de nombreuses manières différentes, avec des besoins variables. Nous vous résumons ces différentes pratiques dans les lignes qui suivent.

Les agriculteurs n’ont pas tous le même quotidien. En effet, certains optent pour des manières alternatives de travailler, alors que d’autres restent très attachés au modèle de l’agriculture conventionnelle. Voici comment distinguer ces différentes manières de pratiquer.

L’agriculture conventionnelle, forme la plus courante

Par agriculture conventionnelle, il faut entendre la forme d’agriculture la plus répandue dans nos régions, correspondant aux savoir-faire classiques qui sont mis en œuvre dans la majorité des exploitations agricoles. Elle se caractérise par une utilisation systématique d’intrants et d’adjuvants chimiques (herbicides, fongicides, insecticides), qui sont rejetés dans d’autres formes d’agriculture. Toutefois, les dosages peuvent évidemment varier beaucoup d’une exploitation à l’autre.

L’agriculture biologique, plus proche de la nature

En biologique, ces différents adjuvants chimiques ne sont pas utilisés. En outre, les intrants sont limités. L’agriculture biologique, en procédant de la sorte, veut respecter et préserver les équilibres naturels de l’environnement. L’utilisation systématique de produits chimiques peut en effet contribuer à appauvrir le sol.

Notons que cette notion d’agriculture biologique n’a vu le jour qu’à la fin du XIXe siècle, suite au développement de l’agrochimie.

L’agriculture raisonnée ne rejette pas entièrement l’utilisation de produits chimiques mais, comme son nom l’indique, adopte une attitude « raisonnée » par rapport à ces adjuvants ainsi que par rapport aux intrants :

  • les produits sont utilisés en fonction des seuils de tolérance des cultures par rapport aux différents nuisibles ;
  • la fertilisation est pratiquée « au plus juste », en tenant compte des besoins spécifiques de chaque plante.

L’agriculture dite « de précision » va encore plus loin dans cette démarche, puisqu’elle utilise des moyens technologiques très développés (GPS, outils informatiques divers) pour ajuster ses pratiques et être au plus proche des besoins réels des plantes.

L’agriculture hydroponique ou hors-sol

Les plantes croissent grâce à l’eau et aux sels minéraux contenus dans le sol. Pour les faire pousser, il n’est donc pas forcément nécessaire d’avoir de la terre. L’agriculture hydroponique utilise ainsi un substrat neutre (billes d’argile, sable, laine de roche, etc.) qui est régulièrement irrigué par des solutions apportant tous les nutriments nécessaires aux plantes. Assez écologique, cette forme de culture gagne du terrain en Europe, notamment pour les légumes comme la tomate, la courgette, l’aubergine, etc.

Notez que, quel que soit le modèle d’agriculture, le recours à des engins utilisant du GNR est difficilement contournable. N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir votre gazole non-routier de qualité au meilleur prix !

Demandez votre devis GNR