Trois étapes pour le raccordement Enedis (ex-ERDF) ou GRDF

En tant que professionnel, vous n’avez pas de temps à perdre pour réaliser votre raccordement ERDF ou GRDF. Cela tombe bien : en suivant quelques étapes simples, vous pourrez profiter rapidement de votre énergie. Total vous propose quelques conseils afin d'éviter les mauvaises surprises.

Vu de l’extérieur, le raccordement GRDF ou ERDF (appelé aujourd’hui Enedis) semble être un poids supplémentaire dans l’agenda très chargé des professionnels. Vous pouvez toutefois vous faciliter la vie en suivant ce mode d’emploi, pas à pas.

Etapes de raccordement ERDF et GRDF

Faites étudier votre projet de raccordement ERDF ou GRDF et complétez votre dossier

Le gestionnaire du réseau de gaz vous propose un accompagnement personnalisé pour étudier dans le détail votre projet de raccordement GRDF. Ainsi, vous pourrez savoir instantanément à quelle distance du réseau se trouve votre bâtiment. 

Fournissez ensuite quelques détails sur la localisation du bâtiment à raccorder (informations générales et techniques, photos, plan de masse, etc.) et vous recevrez dans le mois qui suit une offre de contrat décrivant le coût du raccordement et les travaux nécessaires.

Pour le raccordement ERDF/Enidis, un service similaire est offert, mais il est payant. Vous pouvez également compléter par vous-même votre dossier de demande de raccordement ou faire confiance à votre fournisseur d’électricité ou à votre électricien, entrepreneur, architecte, etc. Ce dossier devra également contenir :

  • Des photos ;
  • Un plan de la parcelle où est située votre entreprise ;
  • Un plan de masse ;
  • Une évaluation de la puissance électrique dont votre entreprise aura besoin.

Attention, pour une construction neuve, vous devez aussi obtenir une autorisation d’urbanisme fournie par votre commune. Ceci permet à la commune d’évaluer l’ampleur des travaux à prévoir en cas d’extension du réseau.

 

Acceptez votre contrat de raccordement ERDF/Enedis ou GRDF

Après avoir complété votre dossier, vous recevrez une proposition de contrat que vous pourrez accepter. Evidemment, les travaux réalisés pour votre raccordement seront à votre charge.

Raccordement GRDF

Pour marquer votre accord, il suffit de :

  • Renvoyer le contrat de raccordement daté et signé ;
  • Effectuer le paiement d’un acompte de 50 % ;
  • Remettre l’attestation simplifiée Cerfa adéquate si vous bénéficiez d’une TVA réduite.

En retour, le gestionnaire de réseau vous renverra un échéancier des travaux, les coordonnées de l’interlocuteur de GRDF qui suivra les travaux et le numéro de point de comptage et d’estimation, qui servira de référence pour votre fournisseur de gaz.

 

Raccordement ERDF/Enedis

En réponse à votre demande de raccordement ERDF/Enedis, vous recevrez une proposition de contrat indiquant les coûts et travaux nécessaires à votre raccordement. Votre commune en recevra également une, pour les travaux qui touchent au domaine public.

Pour marquer votre accord vous devez : 

  • Régler l’acompte dû à Enedis ;
  • Accepter la convention de raccordement si la puissance souhaitée est supérieure à 36 kVA.

Comme pour le raccordement GRDF, vous recevrez en retour les contacts d’un référent qui suivra vos travaux de raccordement, un échéancier, la liste des travaux réalisés par Enedis et de ceux à faire réaliser au préalable par votre entrepreneur, etc.

 

Pendant les travaux de raccordement ERDF ou GRDF, préparez la mise en service

Les travaux proprement dits pourront alors débuter. Entretemps, il vous faudra signer un contrat avec un fournisseur de gaz ou d’électricité comme Total. Faites aussi examiner votre installation par un électricien à même de délivrer un certificat de conformité.

Qu’il s’agisse d’un raccordement ERDF ou GRDF, votre fournisseur devra, une fois les travaux terminés, demander au gestionnaire de réseau d’envoyer un technicien pour réaliser la mise en service de votre installation.