L’énergie solaire en France : un marché en croissance constante

En l’espace de 10 ans, les installations photovoltaïques en France sont passées d’une capacité nulle à une production potentielle de 7000 MW. A en croire l’Ademe, cette croissance devrait se poursuivre puisque 100 % de l’énergie produite en France en 2050 devra être renouvelable. 

Le marché du solaire en France

La transition énergétique est sur toutes les lèvres, en France comme ailleurs dans le monde. L’une des principales énergies qui permettraient, à terme, de se passer des sources fossiles est le solaire. Cette énergie, entre autres avantages, est en effet inépuisable et abondante. Mais où en est-on sur le marché français ?

 

Photovoltaïque : l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne loin devant la France

Si le marché français pourrait voir la part d’énergie solaire dans son mix énergétique augmenter au cours des prochaines années, c’est parce qu’elle présente encore un potentiel de développement important. En effet, la France, avec 7 GW installés en 2016, se situe loin derrière les principaux producteurs d’énergie photovoltaïque en Europe, que sont l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. 

Les complications administratives et l’instabilité réglementaire expliquent en partie ce manque d’investissement dans l’énergie solaire. Mais les choses devraient changer ces prochaines années, notamment sous l’impulsion de mouvements citoyens et politiques. Le coût croissant de l’électricité et la baisse du prix des installations photovoltaïques qui, en outre, sont de plus en plus performantes, devrait également donner un coup de pouce à cette énergie.

 

Les grandes installations solaires privilégiées

En France, les particuliers sont encore peu à installer chez eux des panneaux photovoltaïques. En effet, sur la totalité du parc solaire français (soit 7 GW en 2016), un peu plus d’1 GW seulement provient d’installations résidentielles.

La plus grande partie de la production d’énergie solaire en France est issue des petites, moyennes et grandes entreprises industrielles et commerciales (2,2 GW) et des grandes installations au sol (2,9 GW). Notons par ailleurs qu’un nombre important d’installations photovoltaïques ont été montées sur les toitures de bâtiments agricoles (source : Environnement Magazine). 

Les plus grandes installations de production d’énergie solaire (plus de 1 MW) sont toutefois bien moins nombreuses en France que dans d’autres pays européens. Les mesures étatiques pour développer ces centrales solaires sur le sol français, mais aussi pour inciter les particuliers à installer chez eux des équipements solaires (crédit d’impôt par exemple), devraient toutefois contribuer à améliorer la position de la France dans le marché solaire européen. 

 

Consommer son électricité plutôt que la revendre

Si les installations photovoltaïques présentent l’avantage de pouvoir revendre l’électricité excédentaire produite, la tendance à l’autoconsommation est de plus en plus marquée en France. Il semble en effet que les particuliers ou entreprises disposant d’une telle installation produisent désormais leur électricité non pas pour la revendre sur le réseau, mais d’abord pour la consommer eux-mêmes. 

Cette situation est en partie due à la baisse importante du coût des batteries, qui permettent de stocker l’électricité produite et évitent de devoir la réinjecter directement sur le réseau. 

La combinaison de cette donnée avec l’amélioration des performances des installations et la mise en place de différents incitants étatiques devrait donc permettre d’atteindre l’objectif de 10,2 GW de capacité solaire photovoltaïque en France en 2018.

 

Contactez-nous pour toute information sur l’énergie solaire.