Les différents types de lubrifiants et leurs caractéristiques

Publié le Jeudi 31 Janvier 2019 - Les actualités du Lubrifiants

Artisans et PME utilisent des véhicules et machines très variés. C’est la raison pour laquelle ils ont recours à une large gamme de lubrifiants. Nous vous présentons les différents types d’huiles qui existent ainsi que leurs principales caractéristiques.

Quel que soit le secteur d’activité, les lubrifiants ont tous la même fonction de base : réduire les frottements – et donc l’usure – entre des éléments qui sont en mouvement permanent les uns contre les autres. Cela peut donc être le cas d’engrenages, de roulements, de culbuteurs, etc. En fonction des éléments à lubrifier ou encore des types de moteur, des lubrifiants spécifiques ont été mis au point.

Des huiles pour protéger l’ensemble de son moteur

La première catégorie de lubrifiant – sans doute la plus connue – est l’huile moteur. Quel que soit l’engin utilisé (voiture, engin de chantier, camion, etc.), son moteur contient de l’huile. Il s’agit en effet d’un ingrédient essentiel à son bon fonctionnement. Sans elle, les frictions seraient trop importantes et l’usure du moteur serait extrêmement rapide. En outre, sans huile, le moteur chaufferait de manière beaucoup trop importante.

Il existe des huiles moteur monogrades et multigrades :

  • huiles monogrades : elles ne présentent qu’un indice de viscosité (à chaud), celle-ci diminue donc avec la température ;
  • huiles multigrades : elles sont adaptées tant aux hautes températures qu’aux températures basses, pour s’adapter à toutes les conditions.
Une huile moteur multigrades 5W40 aura un indice de viscosité de 5 à froid et de 40 à chaud.

Les huiles de transmission, une protection pour les boîtes de vitesse

L’huile de transmission permet de lubrifier deux éléments mécaniques présents dans la plupart des véhicules :

  • la boîte de vitesse ;
  • le différentiel ;

Elle dispose également de viscosités variables. L’huile de transmission, comme l’huile moteur, finit par s’user. Il faut donc la remplacer de temps à autre.

Huiles hydrauliques

Utilisée dans de nombreux engins, l’huile hydraulique, qui est une huile minérale incompressible, a plusieurs fonctions :

  • transmettre de manière optimale l’énergie de la pompe hydraulique aux récepteurs ;
  • lubrifier les vérins et autres distributeurs ;
  • protéger les différents éléments du système hydraulique contre la corrosion.

En plus d’avoir un rôle protecteur, l’huile hydraulique est donc également un fluide fonctionnel, qui peut transmettre de l’énergie. Elle est utilisée dans des engins actifs dans de nombreux secteurs : le transport, l’agriculture, l’exploitation marine, la construction, etc.

Huiles 2 temps

Les huiles 2 temps ont le même rôle qu’une huile moteur ou de transmission classique si ce n’est qu’elles sont mélangées au carburant et donc brûlées par le moteur. Pour éviter que des dépôts – appelés « calamines » – ne se forment dans le moteur suite à la combustion, l’huile 2 temps contient donc moins d’additifs que l’huile classique. Son point d’éclair est en outre moins élevé (sous les 100°C).

Graisses

Les graisses sont des mélanges entre des minéraux ou des métaux et de l’huile. On en compte deux variétés :

  • les graisses infusibles, qui ne fondent pas à haute température : elles sont constituées à partir d’une huile épaissie par des composants minéraux (le calcium, par exemple) ou synthétiques ;
  • les graisses obtenues par dispersion dans l’huile de savons de métaux (lithium, aluminium, etc.). 

Elles ont différentes applications : roulements à bille, cardans, etc.