Appareils de chauffage au bois : quels sont les réseaux de distribution ?

Publié le Vendredi 27 Septembre 2019 - Les actualités du Information

De très nombreux appareils de chauffage au bois sont vendus chaque année en France. Il faut dire que les canaux de distribution de ces produits se sont beaucoup diversifiés au cours des dernières années. Nous faisons le point sur le sujet. 

378.980 appareils de chauffage au bois ou aux pellets ont été vendus en France en 2018. Si ce chiffre est légèrement moins élevé qu’en 2017 (384.610), il reste très important. Mais où les Français achètent-ils leur appareil ?

Quatre canaux de vente principaux

Une étude récente de l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER) établit que quatre canaux principaux sont utilisés pour la vente d’appareils de chauffage au bois en France. Il s’agit, respectivement :

  • des installateurs/revendeurs d’appareils (29%);
  • des grossistes (24%) ;
  • des grandes surfaces de bricolage (24%) ;
  • des réseaux d’installateurs exclusifs (22%).

A côté de ces canaux principaux, les ventes en direct chez le fabricant ne représentent qu’un pourcent des ventes. 

L’évolution des canaux de distribution

Parmi tous ces canaux, on constate que celui des grossistes affiche la plus forte évolution depuis 2016, puisqu’il est passé de 15% en 2016 à 17% en 2017 et à 24% en 2018. Pour le reste, au-delà des installateurs historiques, les grandes surfaces de bricolage tirent également leur épingle du jeu, notamment sur le marché des appareils à granulés de bois, qui sont souvent achetés à travers ce canal.

Autre évolution notable, qui concerne plusieurs canaux : la percée de l’achat en ligne. Celui-ci concernerait surtout l’achat d’appareils d’entrée de gamme, plus faciles à installer et à utiliser soi-même, sans conseil extérieur. Ces appareils sont le plus souvent moins coûteux, tout en restant fiables.  

Les fabricants français perdent du terrain

Si les canaux de vente sont donc bien connus, qu’en est-il de l’origine des produits en eux-mêmes ? On constate que pour les appareils de chauffage au bois indépendants (poêles) et surtout pour les chaudières, la majorité des produits sont fabriqués à l’étranger :

  • poêles : 59% fabriqués à l’étranger, 41% en France ;
  • chaudières : 74% fabriquées à l’étranger, 26% en France. 

Toutefois, le savoir-faire français reste connu et visiblement apprécié des consommateurs pour les cuisinières ainsi que les inserts et foyers fermés :

  • inserts et foyers fermés : 65% fabriqués en France, 35% à l’étranger ;
  • cuisinières : 63% fabriquées en France, 37% à l’étranger.

Ces résultats sont également dus à la présence, en France, de fabricants historiques de ce type d’appareils, qui fonctionnent le plus souvent au bois bûche. Les entreprises françaises ont ainsi pris un temps de retard sur la production d’appareils aux pellets. Or, sachant que les appareils aux granulés de bois se sont bien mieux vendus en 2018 que ceux fonctionnant au bois bûche, on comprend le déséquilibre actuel entre les installations fabriquées en France et celles issues de l’étranger.