B.A.-BA : le nettoyage de printemps d'un poêle à bois

Publié le Monday, May 10, 2021 et mis à jour le Thursday, June 3, 2021 - Les actualités du Poêles

Avec l’arrivée des beaux jours et à la faveur d’un mercure plus clément, le poêle tourne de moins en moins. Il est temps de procéder à un grand ménage de printemps pour assurer le bon état de marche de votre poêle. Total Proxi Énergies vous explique comment procéder.

Le nettoyage de printemps d’un poêle à bois

L’été approche à grand pas : votre poêle ne va bientôt plus vous servir pendant quelques mois. Il est donc important, en prévision de la prochaine saison de chauffe, de procéder à un nettoyage minutieux du foyer et des vitres, et de procéder à certaines vérifications. Comment faire ? Quelles sont les étapes à respecter ? Comment conserver le bois qu'il vous reste en attendant l'hiver ?

Le nettoyage du foyer

Commencez le nettoyage de votre poêle à bois par l'intérieur de la chambre de combustion, souvent appelée « foyer ». Pour éviter de prendre des risques inutiles, assurez-vous que votre poêle est bien froid. Retirez les cendres issues des feux de la saison hivernale avec une brosse et une pelle, et mettez-les à la poubelle.

Munissez-vous ensuite d’un aspirateur à cendres – disponible dans le commerce à partir de 40 euros. Passez dans tous les recoins de la chambre de combustion, si besoin en utilisant différentes têtes de brosse. Enfin, videz la boîte à cendres.

Débarrassez les briques réfractaires de toute trace de suie

Après une saison de chauffe, les briques réfractaires seront plus ou moins recouvertes de suie. C'est un phénomène naturel lié à la combustion du bois.

Pour retirer la suie, le plus simple reste d’utiliser une brosse douce. Elle vous permettra de redonner, sans trop d'effort, un aspect proche du neuf aux briques réfractaires de votre poêle à bois. La suie devrait alors s'accumuler en bas de votre appareil ; utilisez votre aspirateur à cendres pour l'enlever facilement.

C'est aussi l'occasion de vous assurer de l'intégrité de votre poêle à bois : si certaines briques réfractaires sont cassées ou trop fissurées, elles devront être remplacées avant le début de la prochaine saison de chauffe.

Des vitres propres sans trop d'efforts

Redonner à la porte d’un poêle à bois toute sa brillance après une saison de chauffe, c'est possible ! Commencez par retirer délicatement la vitre. Vérifiez qu'elle n'a pas été endommagée pendant l'hiver – si tel devait être le cas, il faudrait la changer au plus vite. Procédez ensuite en deux étapes :

  • passez un chiffon doux sur la vitre afin de retirer la suie ;
  • utilisez un produit à vitres classique.

La vérification du cordon d'étanchéité

Le cordon d'étanchéité, qui entoure la porte de votre poêle à bois, constitue un élément essentiel pour le rendement de l'appareil . S'il est abimé, alors le poêle chauffe moins et vous coûte plus cher. Profitez donc de votre nettoyage de printemps pour vous assurer qu'il remplit correctement son rôle. Pour cela, munissez-vous d'une feuille de papier. Refermez sur elle la porte de votre poêle à bois. Tirez sur votre feuille : si le joint est en bon état, elle ne bougera pas. S’il est abimé, il sera possible de la faire sortir.

Soignez aussi l'extérieur

Avant-dernière étape du nettoyage de printemps de votre poêle à bois : la surface extérieure. Pour lui rendre l'aspect du neuf, utilisez un aspirateur avec un embout brosse. Vous devriez pouvoir retirer la suie qui s'est accumulée et mélangée avec la poussière. Passez ensuite un chiffon sec, en insistant sur les angles de l'appareil. Attention à ne pas utiliser de chiffon humide qui pourrait faire apparaître une couche de rouille.

Contactez un ramoneur

Un poêle à bois propre, c'est aussi un poêle connecté à une cheminée propre. Profitez de l'arrivée du printemps pour appeler un professionnel du ramonage. Après inspection du conduit, il utilisera des tiges et des brosses pour effectuer son nettoyage. Il pourra aussi vous alerter en cas de malfaçon ou d'éléments à changer dans votre installation. Vous disposerez alors de plusieurs mois, avant le début de la prochaine saison de chauffe, pour effectuer les travaux recommandés.

Stockez correctement votre bois avant le prochain hiver

Terminons par quelques recommandations concernant le stockage du bois de chauffe . Le plus important sera de le protéger de l'humidité : privilégiez un abri couvert, placé sur une dalle. Si vous n'avez pas la possibilité de créer un tel abri, stockez vos bûches en tas, couvert par des tôles ou par une bâche – tout en gardant quelques aérations pour éviter la moisissure.

Vous êtes à la recherche de bûches à haut rendement pour votre prochaine saison de chauffe ? Consultez vite la page des bûches premium Total !