Bois de chauffage : les gestes respectueux de l'environnement à connaître

Publié le Monday, March 8, 2021 et mis à jour le Wednesday, April 14, 2021 - Les actualités du Bois

Le bois est utilisé comme combustible depuis la nuit des temps. Aujourd’hui encore, ce matériau noble et naturel reste un excellent combustible pour le chauffage. Comment obtenir un chauffage au bois performant et respectueux de l’environnement ?

bois de chauffage

Utilisé depuis toujours, le bois demeure un excellent combustible pour le chauffage de son logement. Naturel et bon marché, le chauffage au bois offre aussi le charme de l’authenticité. Mais quelles sont les astuces pour obtenir le meilleur rendement lorsque l’on se chauffe au bois ? Comment rendre le chauffage au bois le plus respectueux de l’environnement ? Poêle, insert ou chaudière : l’important est de réaliser un entretien régulier et d’utiliser du bois de qualité pour obtenir un logement confortable et conserver ses équipements plus longtemps.

Utilisation du bois de chauffage : la réalité

Parfois décrié en raison des gaz à effet de serre qu’il produit, le bois est pourtant de loin l’énergie la moins polluante. Le CO2 dégagé par les bûches de bois lors de leur combustion est en effet compensé par la replantation d’arbres. Ces nouveaux arbres plantés absorbent le dioxyde de carbone tout au long de leur croissance. L’absorption du CO2 pendant les nombreuses années de la croissance des végétaux permet de compenser le dioxyde de carbone émis lors de la combustion du bois utilisé pour le chauffage.

Combustible ancestral, le bois est un matériau noble, naturel et renouvelable. Il offre une authenticité et un esthétisme qui n’a pas son pareil. Près de la cheminée ou du poêle, les bûches de bois soigneusement rangées trouveront parfaitement leur place dans le salon en plein cœur de l’hiver. Ambiance chaleureuse et naturelle garantie au coin du feu. Idéales pour passer un hiver bien au chaud, les bûches de bois raviront les amateurs de design désireux de soigner la décoration de leur intérieur.

Bois de chauffage : les astuces respectueuses de l'environnement à adopter

Performance de l’équipement, installation de filtre à particules, qualité du bois de chauffage : quelles sont les astuces pour concilier au mieux chauffage au bois et respect de l’environnement ?

Posséder un appareil performant

Un appareil performant permet d’optimiser la combustion du bois et d’améliorer le rendement. Ainsi, l’appareil produit un maximum de chaleur avec un minimum de ressources et d’énergie. C’est bon pour le portefeuille, et pour la planète !

Les cheminées mal entretenues et les chaudières à bois anciennes ne consument pas intégralement le combustible. Mieux vaut donc privilégier des équipements plus récents. On préfère par exemple le poêle à bois ou la cheminée avec un insert plutôt qu’un foyer ouvert. Les capacités de combustion de ces appareils sont en effet plus complètes. Ils tirent le meilleur parti du combustible et offrent un rendement optimal. Une cheminée avec un foyer ouvert, à l’inverse, ne diffuse la chaleur que de manière partielle. Pour trouver un appareil performant, vous pouvez faire confiance au label Flamme Verte.

Choisir un appareil adapté

Posséder un appareil de chauffage performant est primordial, mais il est aussi nécessaire de choisir un équipement adapté à ses besoins. Selon les surfaces à chauffer, les déperditions d’énergie et la température souhaitée dans le logement, il faut s’équiper en conséquence. Inutile d’avoir une chaudière qui tourne au ralenti ou, à l’inverse, d’avoir un poêle qui est trop sollicité au quotidien et qui devient dangereux.

Opter pour l’installation d’un filtre à particules

L’installation d’un filtre à particules permet de réduire les émissions de particules fines émises par une cheminée ou un chauffage au bois. Ce filtre électrostatique placé à la sortie du conduit de fumée permet de réduire de 60 à 95 % les poussières en suspension. Placé dans le conduit en inox, le filtre crée un champ électrique qui attire les particules et les fixe. Un nettoyage annuel du filtre est réalisé lors du ramonage des conduits. À noter que ce filtre peut être obligatoire pour les installations neuves dans certaines régions, selon la puissance du chauffage.

Entretenir ses équipements de chauffage

Un ramonage régulier des conduits permet d’éviter l’intoxication aux gaz de combustion, mais aussi de diminuer le dégagement de substances nocives pour l’environnement. Le conduit de fumée doit être ramoné deux fois par an par un professionnel.

Opter pour un bois de chauffage de qualité

Afin de limiter l’impact de la combustion du bois sur la qualité de l’air et respecter au maximum l’environnement, il est primordial de choisir un bois de qualité qui soit bien sec. Certaines essences de bois comme le chêne, le hêtre ou le charme sont à privilégier. Ces bois de feuillus durs brûlent longtemps et dégagent une chaleur intense. Ils font ainsi figure de bois de chauffage idéal. À l’inverse, les bois de résineux tels que le pin sont à éviter. Le bois des résineux n’est pas très dense et brûle plus vite en apportant moins de chaleur. En plus, les résines augmentent le taux d’humidité et encrassent les installations de chauffage.

Choisir un bois bien sec

Pour favoriser la combustion, il convient d’utiliser un bois bien sec, avec un taux d’humidité inférieur à 25 %. Cette information est disponible auprès de votre fournisseur de bois de chauffage. Pour obtenir un bois bien sec, il est conseillé de le faire sécher plusieurs semaines avant la saison de chauffe. Cela permet de faire baisser son taux d’humidité et de diminuer la fumée blanchâtre lors de la combustion. Autre alternative pour disposer d’un bois bien sec : les bûches de bois compressé. Leur taux d’humidité est inférieur à 9 %.