Chaudière et poêle à ventouse : comment ça marche ?

Publié le Jeudi 30 août 2018 - Les actualités du Poêles

Vous avez sans doute déjà entendu parler des poêles ou chaudières à ventouse. Qu’ils fonctionnent avec des pellets, du gaz, du bois ou du fioul, ces appareils se distinguent des équipements classiques par leur système d’évacuation des fumées. Explications.

Poele a ventouse bois

Si votre logement ne dispose pas de cheminée et qu’il est compliqué d’en installer une, peut-être vous êtes-vous déjà renseigné sur les chaudières ou poêles à ventouse. Ceux-ci sont en effet autorisés depuis 2009 dans les logements ne disposant pas d’un conduit d’évacuation des fumées et présentent plusieurs avantages.

Une autre manière d’évacuer les fumées des chaudières ou poêles

La ventouse est en réalité un élément de la chaudière ou du poêle qui permet, au travers d’un double conduit concentrique, de puiser de l’air frais à l’extérieur pour alimenter la combustion, mais aussi d’évacuer les fumées.

Contrairement à une cheminée classique, ce conduit débouche, à l’horizontale, d’une des façades du bâtiment chauffé. Les chaudières à gaz ou au fioul et les poêles à bûches ou à pellet qui utilisent ce système sont également qualifiés d’étanche : ces équipements de chauffage ne permettent en effet aucun échange d’air avec la pièce dans laquelle ils sont situés.

Les avantages des poêles et chaudières à ventouse

Le système à ventouse des poêles à pellet ou à bûches ou des chaudières au fioul ou au gaz offrent plusieurs avantages par rapport à un système avec cheminée :

  • le conduit en ventouse ne nécessite pas de ramonage ;
  • il est mieux adapté aux chaudières fioul ou gaz à condensation car, étant étanche, il ne permet pas l’apparition d’humidité dans le conduit d’évacuation ;
  • il offre un meilleur rendement à votre poêle à bûches ou à pellet : l’air entrant se réchauffe en effet au contact des fumées sortantes, ce qui améliore de 4 à 5 % le rendement de votre poêle à pellet ou à bûches ;
  • il rend impossible l’entrée de fumée dans le logement ;
  • il est moins onéreux à installer qu’un tubage ou que la construction d’une cheminée classique.

Les inconvénients des poêles et chaudières à ventouse

Les poêles et chaudières à ventouse présentent peu d’inconvénients. Toutefois, en raison de l’évacuation des fumées à l’horizontale, il faut veiller à ne pas indisposer les voisins. Lors de l’installation, des distances minimales doivent être respectées entre cette évacuation et les logements situés à côté, voire au-dessus et en dessous si l’installation est effectuée dans un immeuble à appartements.

 

Combien ça coûte ?

Les kits ventouse de départ pour l’extraction des fumées et l’alimentation en air frais des poêles et chaudières sont très abordables, à partir de quelques dizaines d’euros. Pour amener le conduit jusqu’à la façade la plus proche, l’addition s’alourdira toutefois jusqu’à atteindre les 500 à 700 euros.