Chaudières à bois : quelle évolution des ventes au cours des dernières années ?

Publié le Monday, November 2, 2020 - Les actualités du Chaudières

Si le marché du bois énergie se porte bien en France, les ventes de chaudières à bois ont tendance à baisser depuis plusieurs années. Grâce aux chiffres d’Observ’Er, nous avons une vue assez précise de ce déclin.

evolution vente chaudiere bois

Si l’on occupe une grande maison dans laquelle les différentes pièces communiquent mal, le recours à une forme de chauffage central est indispensable. Pour ceux qui préfèrent opter pour une énergie renouvelable comme le bois, il semble que le choix de la chaudière à bûches soit de moins en moins populaire en France.

Des ventes divisées par quatre

Depuis une dizaine d’années, les ventes de chaudières à bois semblent connaître une inexorable chute. C’est en tout cas ce qu’indiquent les chiffres d’Observ’ER, l’observatoire français des énergies renouvelables.

Ainsi, alors que 15.650 chaudières à bûches étaient encore vendues en France en 2009, le secteur n’en écoule plus que 3.830 en 2019. La diminution est donc très importante, puisqu’en dix ans, les ventes ont été divisées par quatre.

Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants que la baisse des ventes a été constante : aucune année entre 2009 et 2019 n’est venu mettre un terme à la chute des ventes.

Un report sur les chaudières à granulés

En analysant plus encore les différents chiffres fournis par Observ’ER, on comprend vite l’une des principales raisons qui explique cette baisse des ventes des chaudières à bois. En effet, alors que les chiffres de ventes des appareils à bûches n’en finissaient plus de baisser, ceux des chaudières à granulés augmentaient continuellement. Ces appareils se vendaient ainsi près de quatre fois plus en 2019 qu’en 2009.

Si la chaudière à granulés connaît un plus grand succès que celle à bois, c’est pour des raisons évidentes de confort d’utilisation. Là où la chaudière à bûches doit être rechargée régulièrement, de façon manuelle, la chaudière à granulés, reliée à un silo à pellets, peut fonctionner de façon tout à fait automatique. Pour l’utilisateur, il n’y a donc aucune différence entre l’utilisation d’une chaudière à pellets et celle d’une chaudière au fioul, par exemple.

Le rendement des chaudières aux granulés est également plus important. Ceci est surtout lié au combustible, qui présente un taux d’humidité moins élevé que le bois.

Quel avenir pour les chaudières à bois ?

Il est difficile de savoir jusqu’où ira la chute des ventes de chaudières au bois et si la production de ce type d’appareils sera un jour tout simplement interrompue. Ces chaudières conviennent particulièrement aux personnes qui sont en mesure de couper et entreposer elles-mêmes d’importantes quantité de bois et qui restent une partie de la journée à domicile.

De même, les chaudières au bois de forte puissance, utilisées dans de grands bâtiments, sont progressivement abandonnées au profit d’installations alimentées par des plaquettes forestières, par exemple.

Il est donc probable que de plus en plus de consommateurs, privés et professionnels, continueront à se tourner vers le bois sous d’autres formes que la traditionnelle bûche...