Améliorer le tirage d’une chaudière à bois

Publié le Vendredi 29 Mars 2019 - Les actualités du Chaudières

Une chaudière à bois doit pouvoir compter sur un tirage efficace pour fonctionner de manière optimale. Nous vous présentons quelques conseils pour faire en sorte que ce tirage ne soit ni trop fort, ni trop faible.

chauffage au bois

Une chaudière, comme toute installation de chauffage brûlant un combustible, doit disposer d’un conduit d’évacuation des fumées bien positionné et offrant un tirage optimal. C’est en effet là une condition de base pour que l’équipement fonctionne correctement.

Qu’est-ce qu’un tirage optimal pour une chaudière au bois ?

Contrairement à un équipement de chauffage au bois comme un poêle ou un insert, une chaudière ne doit pas forcément compter sur un tirage très important. Ces installations sont en effet plus complexes, et leur tirage ne doit être ni trop fort, ni trop faible.

De la sorte, le bois qui alimente la chaudière pourra se consumer pour produire suffisamment de chaleur sans toutefois s’embraser trop fort et risquer d’endommager l’installation.

Comment identifier un problème de tirage ?

Si le tirage de votre chaudière présente un problème, vous pourrez normalement le remarquer assez facilement. En effet :

  • si vous constatez une baisse de la capacité de chauffe, votre tirage est certainement trop faible ;
  • si vous devez recharger plus souvent votre chaudière en bois, c’est certainement que le tirage est trop important et que le bois se consume donc trop rapidement.

Notez que si un tirage trop faible occasionnera seulement quelques problèmes de confort (voire un refoulement de fumée), un tirage trop important pourra faire surchauffer votre système et l’endommager plus rapidement que prévu.

Comment régler un problème de tirage ?

Un problème de tirage peut être causé par différents éléments. Il peut tout d’abord s’agir d’un problème de « tirage naturel ». Ainsi, dans tout système de chauffage basé sur une combustion, l’air se déplace du bas du conduit d’évacuation des fumées vers le haut. Il s’agit là d’un phénomène physique causé par la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur du conduit. Or certains obstacles, dans le conduit, peuvent impacter le tirage naturel de l’installation. C’est le cas :

  • des étranglements du conduit ;
  • des déviations du conduit ;
  • des obstructions du conduit.

Il faut donc veiller, dès l’installation, à éviter de mettre en place ce genre d’obstacles. En outre, un ramonage régulier ainsi qu’une vidange régulière du bac à cendres peuvent aider à mieux faire circuler l’air.

Toutefois, si le problème ne vient pas de ces obstacles, il est possible d’installer certains dispositifs complémentaires sur votre chaudière au bois :

  • un aspirateur de fumée, qui permet de remédier à un tirage trop faible en facilitant l’évacuation des fumées ;
  • un régulateur de tirage, une sorte de clapet contrôlé électroniquement et qui s’ouvre et se referme en fonction de la dépression dans le tuyau d’évacuation. Ceci est particulièrement indiqué en cas de tirage trop important.