Comment bien préparer son poêle pour l’hiver ?

Publié le Samedi 7 Septembre 2019 - Les actualités du Poêles

Pour profiter au mieux de votre poêle à bois pendant l’automne et l’hiver, il est indispensable de bien préparer votre appareil, votre approvisionnement en bois, etc. Nous vous révélons quelques-unes des démarches indispensables à mettre en œuvre. 

Bien préparer son poêle pour l'hiver

Si vous vous chauffez au bois, l’arrivée de l’automne doit vous inciter à effectuer quelques vérifications d’usage. De la sorte, vous pourrez profiter de la chaleur de votre installation avec sérénité.

Commander ou rentrer votre bois de chauffage

Si vous avez acheté votre bois vert et que vous l’avez-vous-même fait sécher, il est temps de penser à en rentrer une bonne quantité dans votre espace de stockage intérieur. De la sorte, vous disposerez de bûches à portée de main pour alimenter votre poêle à bois.

Par contre, si vous n’avez pas de réserve de bois extérieure ou que vous n’avez plus de bois, le temps est venu de passer commande. En effet, durant l’automne et l’hiver, les commandes affluent auprès des différents fournisseurs de bois et vous risquez de devoir attendre longuement avant d’être livré. En passant commande dès maintenant, vous vous assurez d’avoir votre bois à temps pour la saison froide.

En commandant votre bois auprès de Total Proxi Energies, vous choisissez un bois de qualité supérieure, issu de feuillus durs, écorcé et séché en étuve pour atteindre un taux d’humidité bien moins élevé que 20%. En outre, le bois est fourni par palette et livré jusque dans votre lieu de stockage. Vous évitez ainsi toute manutention lourde.

Faire ramoner votre conduit d’évacuation

Se chauffer au bois en toute sécurité, c’est aussi s’assurer avant la saison de chauffe que l’ensemble de l’installation est en bon état. Élément très important dans cet ordre d’idées : le ramonage du conduit d’évacuation des fumées. Avec le temps, celui-ci a en effet tendance à s’encrasser. Les résidus qui s’accrochent au conduit peuvent alors s’enflammer, causant un feu de cheminée. 

Pour éviter cette situation, faites ramoner ce conduit deux fois par an, dont une fois avant la saison de chauffe. Demandez à un professionnel d’effectuer ce travail : il pourra vous remettre une attestation qui prouve que vous avez bien effectué cette opération essentielle.

Nettoyer votre poêle à bois

Au-delà du ramonage, vous pourrez aussi profiter de cette période pour effectuer un nettoyage plus détaillé de votre appareil de chauffage et notamment :

  • du corps de chauffe ;
  • des parois intérieures ;
  • de la vitre, s’il y en a une.

Pour effectuer ce travail, évitez d’avoir recours à des produits chimiques. Ceux-ci peuvent s’avérer corrosifs et endommager les joints qui assurent la bonne étanchéité du poêle. 

Pour le nettoyage de la vitre du poêle à bois, il est possible d’utiliser simplement un morceau de journal légèrement humecté et trempé dans la cendre. Ce mélange suffira à enlever le gros de la suie qui s’est accrochée à la paroi vitrée. Vous pourrez ensuite parachever le travail en utilisant un chiffon mouillé à l’eau claire.