Comment entretenir un insert à bois ?

Publié le Friday, December 11, 2020 et mis à jour le Monday, January 25, 2021 - Les actualités du Poêles

Pour votre sécurité et pour garantir un fonctionnement optimal de votre appareil, il est essentiel de procéder régulièrement à l’entretien de votre insert à bois. Voici les étapes essentielles à respecter lors de cette opération.

Insert poêle à bois

L’insert à bois est un appareil de chauffage qu’on installe dans un foyer de cheminée. Il est alimenté par des bûches ou des pellets et offre un bien meilleur rendement qu’une cheminée ouverte. Toutefois, pour que votre appareil conserve toutes ses qualités dans le temps et continue à délivrer les mêmes performances, il est indispensable de l’entretenir régulièrement. Cette opération comporte différentes étapes.

Nettoyer le cendrier

La combustion de bûches ou de pellets entraîne nécessairement la formation de cendres. Celles-ci se déposent généralement dans une petite caissette située sous le foyer. Afin de conserver un tirage optimal, il est recommandé de vider régulièrement ce cendrier.

Il peut également être utile de le nettoyer de temps à autre avec un aspirateur. Veillez toutefois à utiliser un aspirateur à cendres : un appareil classique pourrait être endommagé par les cendres.

Nettoyer la vitre et les parois

Le nettoyage de la vitre, effectué régulièrement, permettra d’enlever facilement la pellicule de suie qui s’y dépose. Par contre, si vous attendez trop longtemps avant de passer au nettoyage, vous aurez plus de difficultés à vous en débarrasser.

Plusieurs méthodes existent pour nettoyer la vitre de votre insert (toujours lorsque la surface est froide) :

  • un feu vif peut parfois permettre d’éliminer une bonne partie de la suie collée sur la vitre ;

  • des détergents spéciaux sont parfois utilisés, mais ils peuvent endommager les joints situés autour de la porte de l’insert ;

  • du vinaigre blanc, dilué dans de l’eau, est une autre solution, plus naturelle, pour nettoyer la vitre de votre insert ;

  • utiliser un morceau de papier journal légèrement humidifié et trempé dans la cendre permettra aussi d’enlever facilement la pellicule de suie collée sur la vitre de votre insert.

Pour les parois, vous pouvez utiliser une brosse dure pour enlever la suie et les autres éléments incrustés. Des détergents spéciaux existent aussi pour vous faciliter la tâche. Veillez enfin à brosser régulièrement les grilles de ventilation qui permettent de rejeter de l’air chaud dans la pièce. Cela évitera d’y propulser de la poussière.

Vérifier l’état du ventilateur

Le ventilateur de l’insert est un élément essentiel au bon fonctionnement de l’appareil. Il permet d’optimiser la diffusion de chaleur dans la pièce et doit donc être en parfait état de marche.

Pour éviter tout dysfonctionnement, vous pouvez enlever la poussière qui se dépose sur le mécanisme une à deux fois par an. Cela permettra de garantir son bon fonctionnement et de prévenir tout problème. La lubrification du moteur et de ses pales peut être également nécessaire. Mais le professionnel qui réalise l’entretien sera sans doute plus à même de réaliser cette opération.

Le ramonage, un geste indispensable

Enfin, le ramonage du conduit d’évacuation des fumées devra impérativement être réalisé deux fois par an. Cette opération permet en effet :

  • de conserver un bon tirage ;

  • d’éviter tout risque de feu de cheminée.

Réalisé par un professionnel, le ramonage permettra de débarrasser le conduit de l’excès de suie mais aussi de tous les débris qui auraient pu s’y déposer (feuilles mortes, nids d’oiseaux, etc.). Au terme de l’opération, le ramoneur vous fournira un certificat attestant que l’opération a bien été réalisée.

Notez que l’ensemble de ces opérations sera facilité si vous utilisez un combustible de qualité. Un bois humide contribuera par exemple à encrasser beaucoup plus rapidement votre installation.