Comment éteindre correctement un feu de cheminée ?

Publié le Mercredi 12 Février 2020 et mis à jour le Jeudi 20 Février 2020 - Les actualités du Entretien de vos équipements

Un feu de cheminée s’est déclaré chez vous ? Pas de panique ! Nous vous expliquons comment procéder pour préparer la venue des pompiers et éteindre le brasier avant qu’il ne se propage.

Éteindre feu de cheminée

Il n’est jamais très agréable d’être confronté à un feu de cheminée chez soi. Cela dit, il est possible de limiter les dégâts en prenant quelques précautions élémentaires.

Comment reconnaître un feu de cheminée ?

Ne vous précipitez pas avant de lancer les procédures nécessaires. En effet, il faut avant tout s’assurer qu’il s’agit bien d’un feu de cheminée. Différents indices doivent vous permettre d’en avoir le cœur net :

  • une odeur inhabituelle ;
  • un bruit anormal émanant du conduit, comparable au bourdonnement intense produit par un essaim d’abeilles ;
  • des cendres qui retombent dans la pièce ;
  • une fumée importante ;
  • des étincelles ou des flammes qui s’échappent par le haut du conduit de la cheminée.

Si plusieurs de ces phénomènes se produisent, un feu s’est certainement déclaré dans votre conduit d’évacuation. Vous pouvez alors contacter les pompiers.

Limiter la propagation du feu

Si parvenir à éteindre par vous-même le feu de cheminée est à peu près impossible, vous pouvez tout de même limiter sa propagation en attendant l’arrivée des pompiers. La manière de procéder est toutefois différente si vous utilisez un foyer ouvert ou un foyer fermé.

Dans le premier cas, procédez de la sorte :

  • fermez le clapet du conduit de cheminée ;
  • répandez de la terre, du sable ou du sel dans l’âtre pour éviter que de la fumée se propage dans la maison ;
  • utilisez un extincteur ou jetez un rouleau d’essuie-tout imbibé d’eau dans le foyer pour étouffer le feu.
  • Si vous utilisez un foyer fermé, la procédure est différente :
  • jetez l’équivalent d’un berlingot d’eau de javel dans le feu, ce qui privera le conduit d’air ;
  • refermez évidemment la porte.

Même si cela peut paraître contre-intuitif, il est dans tous les cas fortement déconseillé de jeter de l’eau sur les flammes. Le choc thermique qui résulterait de l’opération pourrait en effet fissurer le foyer ou le conduit, voire faire exploser ce dernier.

Préparer l’arrivée des pompiers

Les pompiers disposent de tout l’équipement nécessaire pour éteindre totalement votre feu de cheminée. Toutefois, cette opération peut causer certains dégâts à l’intérieur de votre maison. Pour les éviter, vous pouvez prendre quelques précautions :

  • dégagez l’accès à la toiture ;
  • enlevez les cendres du foyer en utilisant des objets métalliques (seau, pelle, etc.) ;
  • disposez autant de serpillères et de vieux draps que possible dans et devant l’âtre, de façon à éponger le maximum d’eau.

Il ne vous reste plus alors qu’à laisser les pompiers travailler… et à nettoyer votre maison après leur départ.

En prenant quelques précautions de base, il est possible de limiter fortement le risque de voir un feu de cheminée se produire chez vous. Le principal moyen de se protéger contre ce risque quand on se chauffe au bois est de procéder au ramonage du conduit d’évacuation, deux fois par an. Cette opération, qui constitue une obligation légale, permet en effet de débarrasser le conduit de tous les dépôts qui peuvent s’y former.