Comment fonctionne un chauffage au fioul ?

Publié le Vendredi 28 Juin 2019 - Les actualités du Fioul

La technologie du chauffage au fioul s’est considérablement améliorée au cours des dernières décennies. Toutefois, le fonctionnement de base des différents types de chaudière au fioul reste toujours à peu près le même. Nous vous le détaillons.

Le fonctionnement du chauffage au fioul

Le chauffage au fioul, aujourd’hui, renvoie le plus souvent à un système de chauffage central dans lequel une chaudière chauffe un liquide caloriporteur envoyé vers un réseau de radiateurs ou un système de chauffage au sol. Cette technologie s’est toutefois beaucoup affinée pour augmenter le rendement des installations.

Le fonctionnement d’un chauffage au fioul traditionnel

Un chauffage au fioul traditionnel a besoin de plusieurs éléments :

  • une cuve à fioul ;
  • une chaudière ;
  • des radiateurs et des circuits qui les relient à la chaudière.

Dans la chaudière, une pompe à fioul conduit le combustible dans le brûleur. Ensuite, le gicleur – situé dans le brûleur – pulvérise le fioul pour faciliter sa combustion. La chaleur ainsi produite permet de réchauffer l’eau qui circule près du corps de chauffe avant de l’envoyer dans les circuits de chauffage. En bout de circuit, les radiateurs sont donc chauffés par cette eau, ce qui permet de faire monter la température dans les différentes pièces du logement.

Le fonctionnement des chaudières à condensation

Dans un chauffage au fioul traditionnel, les fumées de combustion sont évacuées telles quelles, alors qu’elles sont encore chaudes. C’est justement cette chaleur que va récupérer la chaudière à condensation. Pour y parvenir, l’installation va condenser les vapeurs d’eau présentes dans la fumée de combustion. L’énergie ainsi récupérée servivra à chauffer l’eau de retour du circuit de chauffage. Les condensats qui se forment lors de cette opération sont rejetés dans le circuit des eaux usées.

La récupération de l’énergie contenue dans les fumées de combustion permet aux chaudières à condensation d’afficher des rendements qui dépassent parfois les 100 %. Elles sont donc particulièrement économiques : on estime que la réduction de la consommation de fioul s’élève de 15 à 20 %.

Quelles sont les conditions pour installer un chauffage au fioul ?

Pour l’installation d’un chauffage au fioul traditionnel, il faut disposer d’un conduit d’évacuation des fumées, ainsi que d’une arrivée et une évacuation d’eau. Ces éléments sont généralement prévus dans n’importe quel logement.

Si vous souhaitez remplacer une ancienne chaudière par une chaudière à condensation, il sera préférable de remplacer également vos radiateurs par des versions à basse température. Avec une chaudière à condensation, l’eau ne doit en effet pas dépasser les 55°C. C’est la raison pour laquelle un système de chauffage au sol, à chaleur douce, est souvent préféré lors de l’installation d’une chaudière à condensation dans un logement neuf.

Notez qu’il est encore possible de bénéficier d’une série de primes pour l’installation d’une chaudière haute performance. N’hésitez pas à vous rendre sur le site de notre partenaire, L’énergie tout compris, pour effectuer une simulation et obtenir un aperçu des primes auxquelles vous avez droit.