Comment régler la pression d’une chaudière ?

Publié le Friday, September 18, 2020 - Les actualités du Chaudières

Une bonne pression dans les circuits de votre chaudière – qu’elle fonctionne au fioul, au gaz au bois ou aux pellets – permettra à l’eau qui s’y trouve d’y circuler de façon optimale et d’atteindre chaque radiateur de votre maison. Voici comment la régler correctement.

Le réglage de la pression de votre chaudière au fioul, au bois, au gaz ou aux pellets, est un paramètre fondamental pour le bon fonctionnement de votre installation. Si votre chauffagiste l’aura normalement parfaitement réglée lors de l’installation ou au moment du dernier entretien, il est important de la vérifier régulièrement et de s’assurer qu’elle se maintienne à son niveau optimal.

Qu’est-ce que la pression d’une chaudière ?

La pression d’une chaudière, exprimée en bar, est en réalité la pression présente dans le circuit d’eau chaude destiné à alimenter les différents radiateurs de votre logement.

Une pression optimale permettra à l’eau d’atteindre facilement chacun de ces radiateurs et d’offrir la chaleur attendue dans chacune de ses pièces. Une pression trop faible entraînera une baisse de confort thermique dans certaines zones de la maison. Une surpression pourra par contre causer des dommages à l’installation.

Vérifier la pression de sa chaudière

Avant de vous lancer dans un quelconque réglage, commencez par vérifier le niveau actuel de la pression de votre chaudière.

La pression idéale est située entre 1 et 2 bars. Pour vérifier qu’elle soit bien située dans cette fourchette, repérez le manomètre présent sur votre chaudière. Ce cadran présentant plusieurs chiffres, une aiguille ainsi que différents zones de couleur, vous fournit de nombreuses informations :

  • l’aiguille noire vous renseigne la pression actuelle de l’installation ;

  • l’aiguille rouge vous indique la pression idéale ;

  • la zone verte vous indique la fourchette de pression idéale ;

  • la zone rouge vous montre la zone critique.

Vous l’aurez compris, c’est lorsque l’aiguille noire du manomètre se trouve dans la zone rouge (sous-pression ou surpression) qu’il faut procéder au réglage de la pression.

Procéder au réglage de la pression

Dans le cas où la pression de votre chaudière est dans le rouge – sous un bar ou au-dessus de 2 bars –, il vous faudra l’ajuster. La procédure est toutefois différent en cas de sous-pression ou en cas de surpression.

En cas de pression trop basse

Si la pression dans votre circuit de chauffage est trop faible, procédez de la sorte :

  • repérez vos vannes de remplissage, qui permettent de réintroduire de l’eau dans le circuit pour augmenter la pression ;

  • ouvrez une des deux vannes au maximum ;

  • ouvrez ensuite doucement la seconde vanne, en observant le manomètre ;

  • l’aiguille noire du manomètre devrait s’arrêter d’elle-même dans la zone verte mais, si ce n’est pas le cas, refermez les deux vannes à fond lorsqu’elle arrive dans cette zone.

En cas de pression trop haute

Dans le cas où la pression est trop haute, votre chaudière devrait, en principe, faire le nécessaire par elle-même. En effet, votre installation est munie d’une soupape de sécurité qui permet d’évacuer un trop plein de pression.

Ceci étant dit, si l’eau s’évacue en continu par la soupape, c’est mauvais signe ! Dans ce cas, soit les vannes de remplissage sont restées ouvertes et vous n’aurez qu’à les refermer. Soit la pression est vraiment trop importante et la soupape reste donc ouverte en continu. Vous devrez alors faire rapidement appel à votre installateur, pour éviter d’endommager votre chaudière.

En attendant, vous pouvez toujours tenter de purger les radiateurs dans votre logement : cela permettra à un peu d’air et un peu d’eau de s’échapper du circuit, ce qui contribuera à faire baisser la pression.