Comment se débarrasser d’une odeur de suie ?

Publié le Jeudi 27 Février 2020 et mis à jour le Mardi 19 Mai 2020 - Les actualités du Poêles

Si vous vous chauffez au bois, il est possible qu’une mauvaise odeur de suie se répande dans votre logement. Nous vous expliquons à quoi elle est due et, surtout, comment vous en débarrasser.

suie feu de bois

Le bon entretien d’un conduit d’évacuation des fumées est important à plus d’un titre. Parmi les nombreux désagréments causés par un conduit obstrué, on compte le dégagement d’une odeur de suie dans le logement.

La suie, un danger à plus d’un titre

Quelle que soit votre installation de chauffage au bois, il est inévitable que de la suie se dépose sur les parois du conduit d’évacuation lors de la combustion. Si une quantité trop importante de suie vient obstruer votre conduit, plusieurs problèmes peuvent se poser :

Une autre conséquence de cet excès de suie est le dégagement d’une désagréable odeur de suie dans votre maison.

Les causes de l’accumulation de suie

L’odeur de suie ne se répand généralement dans votre logement que lorsque la quantité de suie s’étant déposée dans votre conduit est très importante. Dans ce cas, il est probable que la combustion de votre bois, dans votre appareil de chauffage, soit la plupart du temps incomplète.

Ce phénomène entraîne une production bien plus importante de suie que dans une installation qui fonctionne normalement. Mais à quoi est-ce dû ? Tout d’abord, la qualité de votre bois peut être en cause. Nous vous rappelons qu’il faut toujours brûler du bois sec (moins de 20% d’humidité) et issu, de préférence, de feuillus durs comme le chêne, le hêtre ou le charme. Il faut évidemment éviter de brûler du bois traité ou des déchets.

Toutefois, au-delà du combustible, l’installation en elle-même peut être à l’origine de l’accumulation de suie. Voici les quelques points à contrôler :

  • la mitre, c’est-à-dire le chapeau de la cheminée, est-elle obstruée (branches, nid d’oiseau, etc.) ?
  • un ou plusieurs boisseaux du conduit sont-ils endommagés ?
  • le registre de tirage – ce volet permettant de fermer le conduit pour éviter que de l’air froid ne s’infiltre dans le logement lorsque l’appareil est à l’arrêt – est-il fermé ?
  • le déflecteur ou la trappe de ramonage sont-ils mal placés ?

N’hésitez pas à faire vérifier chacun de ces points par un professionnel afin d’identifier la cause éventuelle du problème.

Le ramonage, un réflexe incontournable

Évidemment, le premier réflexe pour éviter l’accumulation de suie et, donc, la présence d’odeurs de suie dans votre logement, est de procéder au ramonage régulier de votre conduit d’évacuation.

Obligation légale à réaliser deux fois par an, le ramonage permet de détacher la plus grosse partie de la suie accumulée à l’intérieur du conduit et, donc, d’éviter tous les désagréments que ces dépôts peuvent causer. Si vous faites réaliser cette opération par un professionnel, vous recevrez de plus une attestation prouvant que le ramonage a bien été effectué. Ce document aura valeur juridique auprès de votre assurance en cas de souci ultérieur.