Cuisinière à granulés : comment ça marche ?

Publié le Thursday, November 5, 2020 - Les actualités du Poêles

Les granulés de bois peuvent être utilisés dans une large gamme d’appareils : chaudières, poêles, inserts, mais aussi cuisinières. Ces appareils vous permettent de faire d’une pierre deux coups : vous pouvez cuisiner sur le même équipement qui vous sert à chauffer la pièce. Nous vous expliquons le fonctionnement de cet appareil et ses différentes variantes.

cuisiniere pellets

La cuisinière à bois qui trônait dans la cuisine de la plupart de nos grands-mères est encore utilisée dans certains foyers. Toutefois, aujourd’hui, on peut bénéficier de l’aspect chaleureux de ce type d’appareil tout en profitant des atouts du pellet.

Cuisinière normale ou hydro

La cuisinière à pellets fonctionne de la même manière qu’un poêle à granulés : une température de consigne et fixée et les granulés sont acheminés par une vis sans fin vers le foyer, qui brûle ce combustible pour produire la chaleur souhaitée. Toutefois, dans une cuisinière, cette chaleur est diffusée à travers une plaque de cuisson et, dans certains modèles, un four. Elle permet donc autant de chauffer la pièce que de cuisiner. Certains modèles sont également équipés d’un ventilateur permettant de diffuser la chaleur dans la pièce.

En dehors du modèle classique, on trouve aussi sur le marché des cuisinières hydro. Celles-ci sont reliées à des canalisations d’eau et à un ballon tampon. Une fois l’eau chauffée par la cuisinière, elle est distribuée dans le réseau pour chauffer des radiateurs, par exemple, situés dans d’autres pièces.

La puissance de ces différents appareils est variables : de 7 à 25 kW.

Les avantages de la cuisinière à pellets

La cuisinière à granulés offre de nombreux avantages, tant en ce qui concerne la cuisson que le chauffage.

Son premier atout, en comparaison à une cuisinière traditionnelle au bois, est son autonomie. Équipée d’un réservoir à pellets, elle peut être programmée pour démarrer à certains moments de la journée. Vous pourrez donc profiter de la chaleur souhaitée lorsque vous rentrez chez vous du travail, par exemple.

Le rendement de cet appareil est également plus important que celui offert par une cuisinière à bois. Cela est principalement lié au combustible, qui présente un meilleur taux d’humidité.

Les inconvénients d’une cuisinière à pellets

Si la cuisinière à granulés peut être une solution intéressante, il ne faut pas perdre de vue qu’elle présente également certains inconvénients :

  • les modèles équipés d’un ventilateur sont plus bruyants qu’une cuisinière à bois ;

  • la maintenance est plus importante sur une cuisinière à granulés, avec certaines pièces d’usure à remplacer régulièrement (la bougie d’allumage, par exemple) ;

  • difficulté d’utiliser le four en été, si la cuisinière n’est pas équipée d’une résistance permettant d’utiliser le four sans faire chauffer l’ensemble de l’appareil.

L’un des autres éléments à prendre en compte si vous vous intéressez aux cuisinières à pellets est d’ordre financier. Le combustible est en effet plus coûteux que des bûches de bois et l’appareil en lui-même est vendu à un certain prix : de 2.000 euros pour le bas de gamme à plus de 6.000 euros pour les versions hydro.