Equipements de chauffage : quelle est la moyenne des prix ?

Publié le Samedi 29 Juin 2019 et mis à jour le Vendredi 28 Juin 2019 - Les actualités du Prix des énergies

En fonction du type d’énergie mais aussi du système qui est privilégié, le coût d’une installation de chauffage peut énormément varier. Nous avons toutefois tenté de réaliser une moyenne du coût d’installation d’un équipement de chauffage aujourd’hui.  

Quelle est la moyenne des prix des équipements de chauffage ?

Chauffage central ou chauffage d’appoint ? Bois, fioul, gaz ou électricité ? Production d’eau chaude sanitaire ou non ? La réponse à ces différentes questions peut faire beaucoup varier le prix d’un équipement de chauffage. Toutefois, il est possible d’établir une moyenne dans ces différentes catégories.

Le prix d’un équipement de chauffage central

Le coût d’un équipement de chauffage central dépendra de différents facteurs :

  • le type de chaudière et d’énergie choisi ;
  • la surface de la maison et le nombre de radiateurs à installer (s’il ne s’agit pas d’une maison déjà équipée des radiateurs adaptés) ;
  • le coût de la main-d’œuvre.

S’agissant d’un équipement de chauffage central au gaz ou au fioul, l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) avait estimé il y a quelques années que le coût moyen de l’installation d’un tel système s’élevait à 5000 euros. Toutefois, il est clair que si vous choisissez une chaudière à condensation de dernière génération, le coût sera plus élevé.

Les chaudières au bois ou aux pellets feront également grimper les prix. Ainsi, le prix moyen d’une installation de ce genre est de 12.000 euros. Certaines chaudières de ce type coûtent même plus de 20.000 euros. A cela, il faudra évidemment encore ajouter les coûts de l’installation et de l’aménagement d’un silo (en ce qui concerne les chaudières à granulés) pour stocker les pellets.

Notons encore que la production d’eau chaude sanitaire impactera également la facture, puisqu’elle nécessitera l’acquisition et l’installation d’un ballon tampon.

Le prix d’un équipement de chauffage d’appoint

En ce qui concerne les systèmes de chauffage d’appoint aussi, les prix peuvent beaucoup varier en fonction de l’énergie choisie.

Chauffage d’appoint électrique

C’est sans doute dans la gamme des chauffages électriques que l’on trouve la plus importante variation de prix. En effet, entre le petit convecteur qu’on peut trouver aux alentours de 20 euros et l’accumulateur performant qui s’achète parfois plus de 1500 euros, la différence est grande. Evidemment, le rendement et la consommation seront également très différents.

Au-delà de ces différences, le coût moyen de l’installation de chauffages électriques pour l’ensemble d’un logement est estimé à environ 2.400 euros. L’investissement de base pour se chauffer à l’électricité est donc abordable.

Chauffage d’appoint au gaz

Le poêle à gaz, permettant de chauffer seulement une ou quelques pièces de la maison, est également populaire en raison de son faible coût. Les poêles à gaz peuvent fonctionner de différentes manières :

  • par infrarouge : plus performants, ils chauffent des briques réfractaires qui restituent la chaleur doucement ;
  • par infrableu : le nom vient des flammes bleues qu’on peut apercevoir lorsque le poêle est en marche. Ils chauffent plus rapidement une pièce ;
  • par catalyse : sans flammes, ils fonctionnent grâce à la combustion du gaz à basse température.

La plupart de ces poêles peuvent être trouvés dans une fourchette de prix allant de 70 à 500 euros. Cela dit, il existe des modèles en fonte ou céramique qui coûtent jusqu’à 4000 euros.

Poêles à pellets ou à bûches

Les prix moyens des poêles à bois ou à granulés se situent dans une fourchette allant de 300 à 6000 euros. Toutefois, certains modèles plus performants (poêles de masse, par exemple)  peuvent excéder ces prix moyens. Au final, le prix du poêle à bois ou à pellets dépendra :

  • du matériau de fabrication : fonte ou acier ;
  • des technologies qu’il propose : double combustion, contrôle à distance, etc. ;
  • de vos contraintes d’installation : à encastrer, à suspendre, à placer dans un coin, etc.

Notez qu’un poêle à bois ou à pellets peut aujourd’hui servir, en partie en tout cas, de chauffage central. Certains modèles chauffent en effet de l’eau qui peut être stockée dans un ballon tampon et envoyée dans des radiateurs. En outre, il peut aussi permettre de produire de l’eau chaude sanitaire.