Est-il obligatoire de faire entretenir sa pompe à chaleur ?

Publié le Monday, April 13, 2020 et mis à jour le Friday, July 31, 2020 - Les actualités du Economies d'énergie

L’entretien d’une pompe à chaleur, s’il est bénéfique pour le bon fonctionnement de l’installation, est-il pour autant obligatoire ? Nous vous détaillons les mesures déjà en place et celles qui pourraient prochainement les compléter.

pac entretien obligatoire

Si vous vous êtes équipé d’une chaudière au fioul ou aux pellets, vous savez sans doute qu’il est obligatoire de faire entretenir votre installation une fois par an. Des règles existent également pour les pompes à chaleur.

Obligatoire pour une installation d’une puissance d’environ 12 kW

A l’heure actuelle, l’entretien annuel d’une pompe à chaleur est légalement obligatoire si la charge du fluide frigorigène qu’elle contient est supérieur à 2 kg. Cela correspond plus ou moins à une puissance de 12 kW. Cet entretien, à faire réaliser par un professionnel, ne doit pas vous coûter plus de 300 euros (hors éventuels changements de pièces). Cette opération consiste en :

  • le nettoyage de l’unité extérieure, permettant de la débarrasser des feuilles et autres débris qui pourraient l’encombrer ;

  • le changement du filtre à charbon actif, si nécessaire, pour les pompes à chaleur air-air ;

  • le contrôle de l’étanchéité de l’installation ;

  • le contrôle des différents composants de l’installation ;

  • une vérification de la performance et du circuit électrique.

A côté de cet entretien annuel, il est également nécessaire de faire changer tous les cinq ans le fluide frigorigène de votre pompe à chaleur. La manipulation de ce type de fluide étant très réglementée, il faut également faire appel à un professionnel pour cette opération.

Comme pour l’entretien d’une chaudière, le professionnel qui réalise l’entretien de votre pompe à chaleur vous remettra un certificat attestant qu’il a bien réalisé l’opération.

Vers une obligation étendue ?

Si un nombre important de pompes à chaleur échappent aujourd’hui à cette obligation, en raison de leur puissance limitée, cette situation pourrait bientôt changer. Cela est dû, notamment à l’explosion du nombre de pompes à chaleur installées sur le territoire français, qui dépasse aujourd’hui celui des chaudières fioul.

C’est Alexandre Dozières, sous-directeur de l’efficacité énergétique et de la qualité de l’air à la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), qui a annoncé cette mesure lors de la 5e Journée des pompes à chaleur qui a eu lieu à Paris le 10 mars. Un texte a déjà été transmis au Conseil d’État, et doit encore être validé.

Selon le sous-directeur à la DGEC, l’obligation d’entretien des pompes à chaleur ne serait pas annuelle, mais bisannuelle.

La pompe à chaleur, solution économique

Le succès de la pompe à chaleur est dû à la grande efficacité du système, qui permet de réaliser d’importantes économies sur le long terme. Leur coût – surtout pour les systèmes géothermiques ou air-eau – est par contre assez élevé. Heureusement, des aides financières comme MaPrimeRénov’ existent pour faciliter l’installation de ce système.

Notez que les performances d’une pompe à chaleur air-air ou air-eau peuvent toutefois ne pas être suffisantes en cas de températures fraîches. Dans ce cas, il est possible de coupler l’utilisation d’une pompe à chaleur avec un poêle à pellets ou à bois, par exemple.