Est-il possible de coupler l’énergie bois avec une pompe à chaleur ?

Publié le Vendredi 3 Mai 2019 - Les actualités du Pompes

Economes et efficaces une bonne partie de l’année, les pompes à chaleur ont toutefois certaines limites. Pour y faire face, le couplage avec un système de chauffage au bois est non seulement possible, mais aussi particulièrement intéressante.

Vous hésitez entre l’installation d’une pompe à chaleur et celle d’un système de chauffage au bois ? Dans ce cas, pourquoi ne pas combiner les atouts des deux systèmes en les couplant ?

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur permettent de récupérer les calories présentes dans l’air extérieur pour les convertir en chaleur. Il existe toutefois différents systèmes pour y parvenir.

La pompe à chaleur air/air

Dans ce cas de figure, la chaleur est restituée dans l’air qui est insufflé, via des émetteurs, dans les différentes pièces de la maison. Ce système est assez tributaire de la température de l’air extérieur et devra le plus souvent être complété par un chauffage d’appoint. En effet, plus il fait froid, moins le rendement de votre pompe à chaleur sera important.

A des températures comprises entre -10°C et -20°C, la pompe à chaleur air-air cessera tout simplement de fonctionner.

La pompe à chaleur air/eau

La pompe à chaleur air/eau fonctionne sur le même principe que le modèle air/air. Toutefois, c’est l’eau qui accumulera les calories récupérées dans l’air extérieur avant de les restituer dans les radiateurs situés dans les pièces de la maison.

Ce système est lui aussi dépendant de la température extérieure et se trouve donc confronté aux mêmes limites que la pompe à chaleur air/air.

Les avantages du couplage avec l’énergie bois

Si vous choisissez l’un de ces deux systèmes, il est donc souhaitable d’installer un système de chauffage d’appoint. Particulièrement économique, le bois pourra tout à fait faire l’affaire, qu’il s’agisse :

  • d’un poêle à bois ;
  • d’un poêle à pellets ;
  • d’un insert bois ou pellets.

Pour que ce système de chauffage complémentaire puisse vous apporter tout le confort nécessaire lorsque la température est plus fraîche à l’extérieur, il faudra toutefois faire le bon choix. En effet, un insert peut souvent difficilement chauffer plusieurs pièces d’une maison, tout comme la plupart des poêles à bois ou à pellets. Au final, tout dépendra de la configuration et des caractéristiques de votre maison.

Ainsi, si votre logement est bien isolé, que de nombreuses pièces communiquent et qu’il est possible de placer votre poêle dans une position centrale, un confort thermique suffisant pourra être atteint, même si les pièces plus lontaines seront moins bien chauffées.

Vous pouvez également prévoir un « poêle bouilleur » ou poêle hydro, qui permet de chauffer de l’eau qui est envoyée vers des radiateurs et fait donc office de chauffage central. L’installation de ce genre d’appareil est toutefois plus coûteuse et contraignante.