Evolution du prix des énergies au premier trimestre 2019

Publié le Mardi 30 Avril 2019 - Les actualités du Prix des énergies

Bois, fioul, électricité, gaz… Quelle énergie a connu la plus grande évolution de prix au cours de ce premier trimestre ? Nous faisons le point pour vous dans les lignes qui suivent.

Chaque énergie est produite dans des conditions différentes, à partir de sources variables. Le prix de chacune de ces énergies évoluera donc également de manière très différente. Pour en juger, nous avons notamment utilisé le baromètre de GRDF (Gaz Réseau Distribution France).

Les chiffres que nous citons sont exprimés en euros par 100 kWh PCI (pouvoir calorifique inférieur). Il s’agit d’un coût théorique pour l’utilisation de ces énergies en chauffage individuel, c’est-à-dire dans un logement qui dispose d’un système de chauffage qui lui est propre.

Electricité : stabilité totale dans les prix

De janvier à mars, les prix de l’électricité n’ont pas évolué du tout, selon les chiffres du GRDF. Ainsi, pour produire 100 kWh PCI, il fallait débourser, au cours de ces trois mois, 15,82 euros. Notez que l’électricité est au sommet de la pyramide des prix en ce moment en France. Il s’agit donc de surveiller sa consommation si on utilise cette énergie.

Propane : en légère hausse

Le propane, situé juste derrière l’électricité en matière de prix, a évolué légèrement à la hausse au cours des derniers mois :

  • janvier : 14,98 euros/100 kWh PCI ;
  • février : 15,04 euros/100 kWh PCI ;
  • >mars : 15,04 euros/100 kWh PCI.

Il faut relever que l’utilisation du propane impose souvent de payer un abonnement au fournisseur, qui gère également la maintenance de la cuve.

Fioul : en hausse depuis janvier

En raison de la décision de l’OPEP de limiter sa production à partir de janvier, mais aussi de différents événements ayant affecté la production de certains pays (Venezuela, Lybie, etc.), le prix des produits pétroliers a sensiblement augmenté au cours des derniers mois. Le fioul n’échappe pas à la règle :

  • janvier : 9,15 euros/100 kWh PCI ;
  • février : 9,44 euros/100 kWh PCI ;
  • mars : 9,56 euros/100 kWh PCI.

Le gaz naturel en très légère baisse

Le gaz naturel est passé d’un coût de 8,27 euros/100 kWh PCI en janvier à 8,20 euros/100 kWh PCI en février et mars. La baisse a donc été très légère et s’est peu ressentie dans le portefeuille des consommateurs.

Les granulés de bois également en baisse

Alors qu’ils s’échangeaient à 6,15 euros/100 kWh PCI en décembre 2018, les granulés de bois en sacs ne coûtaient plus, au mois de mars, que 5,99 euros/100 kWh PCI.

Notez que tout au bas de la liste des prix, on retrouve le bois bûche. Celui-ci vous coûtera actuellement 3,6 euros/100 kWh PCI. Evidemment, l’énergie solaire est encore la moins chère, puisqu’elle ne coûte rien. Il ne faut toutefois pas perdre de vue les coûts d’installation et d’entretien du matériel nécessaire pour produire cette dernière énergie.