Fin de saison de chauffe : comment préparer son poêle à granulés ?

Publié le Vendredi 6 Décembre 2019 et mis à jour le Lundi 18 Mai 2020 - Les actualités du Poêles

A la fin de la saison de chauffe, il est important de préparer son poêle à pellets à rester à l’arrêt pendant un certain temps. Nous vous expliquons comment procéder pour retrouver votre appareil en parfait état de marche à l’automne prochain.

Poêle à granulés

Après vous avoir réchauffé durant toute la saison froide, votre poêle à pellets doit être arrêté dans les bonnes conditions pour continuer à fonctionner de manière optimale au cours des hivers suivants. 

Laissez votre poêle s’éteindre

Le premier réflexe à avoir lorsque vous voulez préparer votre poêle à granulés à rester au repos durant de longs mois est de le laisser s’éteindre. Lors de son dernier fonctionnement, ne rechargez pas son réservoir et laissez-le s’éteindre de lui-même.

Réalisez un nettoyage complet de l’appareil

Pour retrouver votre poêle à granulés en parfait état de marche et prêt à fonctionner au retour des frimas, il est conseillé de procéder également à un nettoyage complet de l’appareil, une fois refroidi. Cet entretien comprend différentes étapes.

Nettoyage superficiel

Tout d’abord, une série d’éléments du poêle à granulés peuvent être facilement et rapidement nettoyés. Il s’agit :

  • du creuset, élément où les cendres s’accumulent et qui peut être nettoyé avec un aspirateur spécial et une brosse métallique ;
  • de la vitre, qui peut se nettoyer avec un morceau de papier journal ou un chiffon doux humidifié ;
  • du cendrier, qui peut simplement être aspiré ;
  • du foyer, qui doit également être aspiré ;
  • du réservoir à granulés, dans lequel peuvent s’accumuler des sciures, qu’il s’agit d’aspirer.

Nettoyage de l’échangeur et du collecteur

Parmi les autres éléments très importants à nettoyer régulièrement figurent les échangeurs de chaleur. Lorsqu’ils sont obstrués par des cendres, le rendement de l’appareil s’en trouve très affecté. Pour accéder à cet élément, référez-vous aux instructions du manuel fourni avec l’appareil.

Le collecteur de fumée, situé dans le bas de l’appareil, sous la chambre de combustion, a lui aussi tendance à s’encrasser. Nettoyez-le à l’aide d’un aspirateur adapté et d’une brosse.

Ramonage du conduit d’évacuation des fumées

Au cours d’une saison de chauffe, de la suie peut s’accrocher et s’accumuler sur les parois du conduit d’évacuation des fumées ou de la cheminée. Il est très important de décrocher régulièrement ces résidus pour éviter tout risque de feu de cheminée. Cette opération, appelée le ramonage, doit s’effectuer deux fois par an. Il est intéressant de profiter du retour des beaux jours pour procéder à cette opération.

S’il est conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser cette opération, et obtenir ainsi un certificat qui aura valeur légale en cas d’incendie dans votre logement, vous pouvez aussi procéder vous-même au ramonage. Pour ce faire, le matériel à utiliser variera en fonction de votre cheminée :

  • s’il s’agit d’un conduit tubé, utilisez une brosse en nylon, pas une brosse métallique qui risquerait de griffer le conduit et de faciliter l’apparition de points de corrosion ;
  • s’il s’agit d’une cheminée maçonnée, vous pouvez utiliser une brosse métallique d’une taille adaptée à la largeur du conduit.

Une fois toutes ces opérations effectuées, vous pouvez aussi placer un bol rempli de riz dans le foyer. Celui-ci absorbera l’humidité ambiante qui pourrait se déposer sur les parois intérieure du poêle et risquer de le corroder.