La double combustion : comment et pourquoi l’obtenir ?

Publié le Mercredi 27 Mars 2019 - Les actualités du Poêles

Les poêles à bois de nouvelle génération permettent d’obtenir un rendement très élevé. L’une des innovations qui permet d’atteindre de telles performances n’est autre que la double combustion. Il faut toutefois respecter certaines règles pour y parvenir avec votre propre poêle.

Suite à un processus de combustion du bois, des éléments solides et gazeux restent toujours imbrûlés. Parmi eux, on trouve :

  • 33% de cendres et de charbon de bois ;
  • 67% de gaz.

Dans un appareil conçu pour permettre une double combustion, ces gaz vont également être brûlés.

Pourquoi est-il intéressant d’obtenir une double combustion ?

Le fait de brûler aussi ces gaz offre plusieurs avantages à l’utilisateur d’un poêle à bois. Tout d’abord, vous augmentez considérablement le rendement de votre équipement de chauffage au bois. Celui-ci peut ainsi atteindre les 85%, ce qui signifie que vous devez consommer moins de bois pour obtenir la même chaleur.

Ensuite, la double combustion a deux effets bénéfiques pour l’environnement et pour votre installation :

  • elle réduit l’encrassement de votre installation ;
  • elle permet de limiter l’émission de gaz polluants.

Comment obtenir la double combustion ?

La première règle pour obtenir la double combustion est de disposer d’un poêle à bois permettant de l’atteindre. Celui-ci doit :

  • disposer d’une deuxième arrivée d’air comburant, au dessus du poêle ;
  • être conçu de manière à ce que cet air atteigne une chaleur de 573°C ;
  • être conçu pour permettre de ralentir les gaz issus de la première combustion, de sorte qu’ils puissent être brûlés avant de s’échapper par le conduit d’évacuation.

Au-delà de cet aspect technique, une certaine procédure doit aussi être respectée pour obtenir une double combustion. Vous devez tout d’abord charger votre poêle avec une quantité de bois permettant d’atteindre rapidement sa puissance nominale (par exemple 2,5 kg pour un poêle d’une puissance nominale de 7kWh). Ensuite, procédez de la sorte :

  • à l’allumage, ouvrez les arrivées d’air au maximum pour faire monter le foyer en température très rapidement et évacuer l’humidité résiduelle ;
  • une fois une haute température atteinte, fermez l’arrivée d’air primaire et gérez la double combustion uniquement avec l’arrivée d’air secondaire. Les flammes seront plus calmes, le gaz résiduel sera brûlé dans la partie supérieure de votre foyer.

Notez que sans utiliser un bois présentant un faible taux d’humidité, il est impossible d’obtenir une double combustion. Le premier réflexe à avoir est donc de choisir un combustible de qualité, comme les Total Bûches Premium.

Comment savoir si j’ai obtenu la double combustion ?

Différents indices peuvent vous permettre de savoir si vous avez atteint la double combustion. Les fumées de combustion doivent ainsi être claires et presque transparentes, tout comme la vitre du poêle qui s’auto-nettoiera grâce à la double combustion. En outre, les flammes calmes et vacillantes qui se formeront apparaîtront plutôt dans la partie haute du foyer.