Le bois de chauffage, enjeu stratégique pour la transition énergétique française

Publié le Lundi 17 Juin 2019 - Les actualités du Pellets et bûches

En France, le bois de chauffage connaît un succès croissant. Ce mouvement devrait se poursuivre au cours des prochaines années. Pour l’ADEME, il est très important de bien gérer cette évolution, notamment en veillant à remplacer les appareils de chauffage au bois les plus anciens.

Le bois de chauffage plébiscité par les Français

La transition énergétique est une problématique qui est sur toutes les lèvres. Et pour l’ADEME, le bois de chauffage devrait jouer un rôle important dans ce processus. Toutefois, il faudra bien encadrer l’augmentation de l’utilisation du bois de chauffage pour obtenir des résultats satisfaisants au niveau environnemental.

Les chiffres du chauffage au bois en France

Aujourd’hui, le bois de chauffage est, de loin, l’énergie renouvelable la plus utilisée en France (41,2% de toutes les énergies renouvelables). D’autres chiffres permettent toutefois de mieux comprendre encore l’ampleur du succès du bois de chauffage dans le pays :

  • 70% de la consommation totale de bois-énergie en France est dévolue au chauffage domestique ;
  • 6,8 millions de personnes utilisent un appareil de chauffage au bois en France (48% l’utilisent comme chauffage principal) ;
  • près de 90% du combustible utilisé dans ces appareils est du bois bûche.

L’augmentation de l’utilisation du bois de chauffage en France devrait se poursuivre au cours des prochaines années. Selon la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), la production de chaleur renouvelable devrait augmenter de 40% entre 2012 et 2028.

Un impératif : renouveler les appareils de chauffage

Pour faire face à cette augmentation en faisant en sorte que cette conversion vers le chauffage au bois soit profitable pour l’environnement, l’ADEME insiste pour que le renouvèlement des appareils de chauffage au bois s’accélère.

En effet, un appareil récent performant émet jusqu’à 13 fois moins de particules fines qu’un foyer fermé antérieur à 2002 et 30 fois moins qu’un foyer ouvert. Une énorme différence peut donc être faite en remplaçant ces anciens appareils.

Actuellement, le parc d’appareils de chauffage au bois se distribue de la sorte :

  • 37% des appareils ont moins de cinq ans ;
  • 42% des appareils ont été installé avant 2004 ;
  • on constate une forte progression des appareils de chauffage aux pellets.

Promouvoir les bonnes pratiques d’utilisation et d’entretien

Si les appareils anciens doivent être remplacés, les utilisateurs de bois de chauffage doivent aussi apprendre à mieux se servir de ce combustible et des appareils qui le brûlent. Différents points doivent être les centres d’attention :

  • le dimensionnement correct du poêle par rapport aux besoins (s’il est trop puissant, il tournera en sous-régime et polluera plus) ;
  • l’allumage du feu par le haut ;
  • l’utilisation d’un bois de chauffage adapté ;
  • le ramonage régulier de l’installation de chauffage, qui permet de réduire la consommation de bois et la pollution.

L’ADEME recommande d’utiliser un bois qui contient moins de 20% d’humidité. Cela dit, tout le monde ne dispose pas de l’espace nécessaire pour faire sécher son bois dans les conditions optimales durant plus de 18 mois. En choisissant Total Bûches Premium, vous vous facilitez la vie en achetant un bois présentant un taux d’humidité bien inférieur à 20% et issu des meilleures essences.