Le bouleau est-il un bon bois de chauffage ?

Publié le Thursday, August 6, 2020 et mis à jour le Wednesday, September 9, 2020 - Les actualités du Bois

S’il est possible de brûler de nombreuses essences de bois dans un poêle, un insert ou une cheminée, toutes n’ont pas les mêmes qualités. Qu’en est-il du bouleau ? Nous vous en disons plus à ce sujet.

bois de bouleau chauffage

On évoque souvent le chêne, le hêtre ou le charme comme étant de très bons bois de chauffage. Mais devez-vous vous réjouir si on vous propose un lot de bouleau à brûler pour un prix abordable ? Est-ce une bonne idée d’utiliser du bouleau comme bois de chauffage ?

Le bouleau, présent dans toute l’Europe

Le bouleau est en arbre présent dans une bonne partie du territoire français, jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Arbre appréciant l’humidité, il est moins répandu dans le sud du pays. On le retrouve partout en Europe, de la Norvège à la Sicile.

Deux espèces de bouleaux doivent être distinguées :

  • le bouleau verruqueux, espèce pionnière (la première à s’installer sur un sol pauvre), résistant au froid mais supportant peu la concurrence ;

  • le bouleau pubescent est particulièrement exigeant en eau, présent sur des sols pauvres et acides.

Le bouleau, un feuillu mi-dur

Les différentes espèces de bois peuvent être classées en fonction de leur densité et de leur solidité :

  • le chêne, le hêtre, le charme, le frêne sont des bois durs ;

  • les arbres fruitiers sont des bois plus tendres.

Le bouleau, quant à lui, est un arbre mi-dur. Il n’a donc pas la résistance du chêne mais n’est pas aussi tendre que certains autres arbres.

Un bois d’allumage

Mais cela signifie-t-il que le bois de bouleau convient pour le chauffage ? Il faut savoir que les meilleurs bois de chauffage sont les bois durs. Ceux-ci produiront en effet une chaleur intense et brûleront pendant longtemps.

Les bois plus tendres, eux, pourront être utilisés pour le démarrage du feu. Ils peuvent en effet être allumés facilement et sont idéaux pour lancer une belle flambée. Par contre, ils brûleront très rapidement. Vous consommerez donc un volume très important de bois si vous devez utiliser une espèce mi-dure ou tendre pendant toute la durée du feu.

Bois mi-dur, le bouleau pourra donc tout à fait être utilisé pour l’allumage de votre feu. Par contre, il sera préférable d’utiliser une essence de bois plus dure pour poursuivre votre flambée.

Contrairement aux résineux, qui peuvent encrasser rapidement votre installation, le bouleau ne représente aucun danger pour votre appareil ou votre conduit d’évacuation.

Mieux vaut un bouleau sec qu’un chêne humide

Si les bois durs sont donc à privilégier, dans la durée, pour alimenter votre feu, il faut également prendre en compte l’humidité du bois. En effet, il vaudra mieux utiliser un bouleau sec qu’un chêne ou un hêtre humide. En effet, le bois humide produit beaucoup moins de chaleur et peut encrasser rapidement votre installation.

A l’abattage, n’importe quel arbre contient au moins 50% d’humidité. Il faut couper, fendre et entreposer les bûches dans de bonnes conditions, pendant deux ans, pour obtenir un bois de chauffage présentant un taux d’humidité suffisamment bas pour être brûlé (20% ou moins).