Le mâchefer : c’est quoi ? Comment l’éviter ?

Publié le Lundi 7 Mai 2018 et mis à jour le Jeudi 15 Novembre 2018 - Les actualités du Poêles

Au cours de la combustion de pellets, un dépôt solide, le mâchefer, peut se former.
Ces résidus sont révélateurs d’un dysfonctionnement de votre installation de chauffage. Comment limiter leurs formations ?

Comment éviter le mâchefer

Le mâchefer, un résidu solide de la combustion des pellets

  • Au cours de la combustion, tous les composants du bois ne disparaissent pas : il reste les cendres. Composées de minéraux (calcium, fer, sodium…) et d’éléments (soufre, chlore…), ces poussières peuvent fondre et se liquéfier si la température du poêle est trop élevée. En refroidissant, elles forment un bloc où sont emprisonnés les pellets non brûlés. Ce bloc est ce que l’on désigne sous le terme de mâchefer. Il est révélateur d’un problème de combustion qu’il est important d’identifier pour en limiter les effets néfastes.

Vérifier les réglages de votre installation

La mauvaise combustion de vos pellets peut expliquer la formation de mâchefer. 
Dans ce cas, il est conseillé de :

  • augmenter le tirage ;
  • limiter l’arrivée des pellets dans la chambre de chauffe pour éviter la montée trop importante en température de votre installation ;
  • diminuer la quantité de pellets à brûler pour avoir une meilleure circulation d’air et donc une meilleure combustion.

Choisir des pellets de bonne qualité

Pour vous assurer un haut niveau de qualité, il est recommandé de choisir les combustibles labélisés Din +, En+ et NF Biocombustibles, tous de qualité premium. Ces trois labels assurent la traçabilité et le contrôle continu des pellets ainsi qu’une définition précise de leurs caractéristiques, notamment le taux de cendres.

Entretenir votre installation

Le nettoyage régulier de votre installation de chauffage est également un moyen de réduire la formation de mâchefer :

Vider le bac à cendres toutes les semaines ou tous les mois. La régularité dépend de plusieurs facteurs : la qualité des pellets, l’intensité d’utilisation de la chaudière et la taille du cendrier ;

Nettoyer la chambre de combustion pour retirer un maximum de suie et de cendres sur les parois.

Grâce à ces petits gestes d’entretien, votre chaudière sera plus performante, consommera moins de combustibles et aura une durée de vie plus longue.
 
De plus, chaque année, votre installation doit être contrôlée par un professionnel pour vérifier les réglages et contrôler les organes de sécurité.
Enfin, pour être en conformité avec la loi, vous devez faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel. Après chaque visite, ce dernier vous donnera des certificats à conserver précieusement, notamment pour votre assurance.

N’hésitez pas à vous renseigner et commandez vos pellets au meilleur prix sur total-proxi-energies.fr