Le prix du kWh en France en 2019

Publié le Lundi 2 Décembre 2019 et mis à jour le Mercredi 4 Décembre 2019 - Les actualités du Electricité

Le prix du kWh détermine le montant de vos factures de gaz et d’électricité. Découvrez comment les fournisseurs d’énergie fixent leurs tarifs et maîtrisez vos dépenses.

compteur KWh

Qu’est-ce que le prix du kWh ?

Le kilowattheure, ou kWh, est une unité de mesure qui exprime une quantité d’énergie. Dans la pratique, un appareil électrique d’une puissance d’1 kW consomme 1 kWh s’il fonctionne pendant une heure. Toute facture d’électricité ou de gaz est établie en tenant compte du nombre de kilowattheures consommés par un foyer. Mais comment le prix du kWh est-il fixé ?
Le tarif de l’électricité est réglementé. Le prix du kWh est fixé par les ministres de l’Energie et de l’Economie, sur proposition de la Commission de la régulation de l'énergie (CRE). 
Depuis le 1er juillet 2007, le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence. Chaque fournisseur de gaz ou d’électricité est par conséquent libre de fixer ses tarifs. De fait, le prix du kWh dépend de l’offre de chaque fournisseur.

Quel est le prix d’un kWh ?

Une facture de gaz ou d’électricité se compose d’une partie fixe, l’abonnement, et d’une partie variable, la consommation en kilowattheures (kWh). Le prix du kWh dépend de l’offre de chaque fournisseur. Il est établi en tenant compte des coûts de production de l’électricité, de son acheminement ou encore de la puissance du compteur (exprimée en kVa).
Certains fournisseurs fixent le prix du kWh électricité selon un tarif de base. Le cas échéant, le prix du kWh électrique est identique à tout instant. D’autres proposent un tarif heures pleines/heures creuses : le coût du kWh est plus avantageux à certains moments de la journée, notamment la nuit. Le prix du kWh heure creuse est inférieur au prix du kWh heure pleine.
Le montant de l’abonnement annuel varie selon la puissance du compteur d’une part et selon la nature du contrat souscrit d’autre part. En l’occurrence, le montant de l’abonnement augmente proportionnellement à la puissance souscrite. En outre, le coût d’un abonnement au tarif de base est moins élevé que celui d’un abonnement avec option heures creuses.

Comment calculer un kWh ?

La plupart des appareils comportent une étiquette énergétique précisant leur puissance électrique exprimée en watts. Le kWh désigne pour sa part la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement d’un appareil électrique.
Pour connaître la consommation électrique d’un appareil exprimée en kWh, il suffit d’opérer le calcul suivant :
(puissance de l’appareil en watts) x (nbre d’heures d’utilisation par jour) x (nbre de jours d’utilisation par an) / 1000
Ainsi, une ampoule basse consommation d’une puissance de 15 watts fonctionnant 2 heures par jour et 360 jours par an :
15 x 2 x 360 / 1000 = 10,8 kWh
Un écran d’ordinateur d’une puissance de 100 watts utilisé en moyenne 8 heures par jour 325 jours par an consomme :
100 x 8 x 325 / 1000 = 260 kWh

Comprendre le prix du kWh dans le monde

En France comme ailleurs, le prix du kWh est établi en tenant compte des coûts de production et d’acheminement de l’énergie, mais aussi des différentes taxes en vigueur. Il n’existe donc pas de cours mondial fixant le prix du kWh d’électricité.
Compte tenu de la difficulté de stocker durablement l’électricité, le prix de cette énergie peut connaître de fortes variations. Lorsque la demande d’électricité est plus faible que le niveau de production, le cours du kWh s’effondre. Lorsque la demande augmente, le tarif de l’électricité progresse en conséquence.
Au niveau européen, l’EPEX Spot, ou European Power Exchange, gère les transactions énergétiques entre la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la Grande-Bretagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Cette bourse de l’électricité intervient sur les marchés de consommation, de production et de transport de l’électricité. De manière générale, l’EPEX spot s’assure que les acteurs du marché vendent et achètent électricité au prix le plus juste. À des fins de transparence, les transactions qui sont réalisées via cette bourse sont ensuite communiquées à l’European Commodity Wlearance (ECC).
En France, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) veille au bon fonctionnement des marchés de gros du gaz et de l’électricité en analysant les opérations intervenues entre les acteurs du marché.

L’évolution du prix du kWh EDF en France

En matière de fourniture d’électricité, deux types d’offres sont à distinguer :

  • l’offre réglementée des fournisseurs historiques, tels EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz ;
  •  l’offre à prix de marché, qui est proposée par les fournisseurs alternatifs.

Les tarifs de l’offre réglementée, qui sont fixés par l’Etat, sont réévalués jusqu’à deux fois par an. Les fournisseurs alternatifs proposent quant à eux des tarifs fixes ou indexés. Les tarifs fixes sont maintenus pendant une période donnée. Les tarifs indexés sont toujours inférieurs aux tarifs réglementés, mais suivent leur évolution.
Le tarif réglementé, ou « Tarif bleu », est régulièrement réévalué en tenant compte :

  • des coûts de production de l’électricité ;
  • des coûts relatifs au transport et à l’acheminement de l’électricité jusqu’au domicile des particuliers ;
  • des frais de maintenance du réseau d’électricité ;
  • des taxes imputables à la consommation d’électricité, comme la TVA.

C’est ainsi que chaque année, la CRE prononce des évolutions à la hausse ou à la baisse du tarif réglementé de l’électricité. Les prix proposés par la CRE sont transmis aux ministres chargés de l'Économie et de l’Energie. Le gouvernement dispose d’un délai de trois mois pour contester la proposition de la CRE. Le prix du kWh gaz est également réglementé.
De fait, le tarif réglementé du kWh a augmenté de +1,7% en août 2017, puis de +0,7% en février 2018. En août 2018, le tarif réglementé du kWh a diminué de -0,5%. Le prix du kWh EDF 2019 est plus élevé que celui de 2018.
Comparatif des tarifs d’électricité en 2019

Voici quelques tarifs proposés en 2019 aux particuliers pour une puissance souscrite de 6 kVa et un abonnement avec option heures creuses.

EDF

 

Abonnement 6 kVa

Prix du kWh HP

Prix du kWh HC

Tarif bleu

10,97 €/mois

0,1710 €

0,1320 €

 

Engie

 

Abonnement 6 kVa

Prix kWh HP

Prix kWh HC

Elec Energie Garantie

Tarif fixe pendant 2 ans

 

 

140,07 €/an

 

0,176 €

 

0,136 €

Elec Weekend+

Réductions tarifaires les week-ends

 

197,04 €/an

 

0,112 €

 

0,132 €

 

Total Direct Energie

 

Abonnement 6 kVa

Prix kWh HP

Prix kWh HC

Offre Online

-10% de réduction sur le prix HT du tarif réglementé

 

10,97 €/mois

 

0,1576 €

 

0,1225 €

Offre Classique

-5% de réduction sur sur le prix HT du tarif réglementé

 

10,97 €/mois

 

0,1642 €

 

0,1272 €

Offre Verte

Electricité 100 % éolienne et solaire

 

10,97 €/mois

 

0,1682 €

 

0,1300 €

Quel fournisseur d’énergie choisir ?

Depuis l’ouverture à la concurrence des marchés d’électricité et de gaz naturel, en 2007, les consommateurs peuvent librement choisir leur fournisseur d’énergie.
Pour choisir la meilleure offre, il suffit de consulter la tarification proposée par les différents fournisseurs d’énergie. Des simulateurs disponibles en ligne permettent d’évaluer la pertinence de chacune des offres des fournisseurs alternatifs, selon les habitudes de consommation de chaque foyer.
De manière générale, les tarifs des fournisseurs alternatifs sont inférieurs à ceux proposés par les fournisseurs réglementés. Ainsi, en gaz comme en électricité, le prix du kWh Total Direct énergie est inférieur au prix du kWh Engie ou EDF.
Différents outils sont disponibles en ligne pour calculer sa consommation en électricité. Il convient notamment de prendre en considération :

  • la surface du logement,
  • le nombre de ses occupants,
  • le nombre et le type d’appareils électriques utilisés,
  • l’isolation thermique de l’habitation.

À noter cependant que ces critères ne sauraient suffire à évaluer précisément la consommation électrique d’un foyer. De fait, La consommation d’électricité varie selon le taux de présence des occupants du logement concerné, le niveau d’utilisation des appareils électriques disponibles, la situation géographique de l’habitation ou encore selon son niveau d’isolation. A surface et nombre d’habitants identiques, un chalet de montagne peu isolé et équipé de convecteurs consommera plus d’électricité qu’une maison niçoise bien isolée et agrémentée de radiateurs électriques plus récents.

Consommation annuelle moyenne en chauffage électrique (en kWh/an)

Surface du logement

Isolation

Consommation électrique

 

20 m²

 

Minimale

Standard

Supérieure

3 300 kWh

2 850 kWh

2 450 kWh

 

75 m²

 

Minimale

Standard

Supérieure

10 400 kWh

8 800 kWh

7 200 kWh

 

120 m²

 

Minimale

Standard

Supérieure

16 250 kWh

13 650 kWh

11 050 kWh

Source : https://particuliers.engie.fr/electricite/conseils-electricite/prix-electricite/consommation-electrique-moyenne-logement-par-superficie.html

Le Diagnostic de performance énergétique (DPE) peut également permettre d’évaluer la performance énergétique d’un logement.

Comment changer de fournisseur d’électricité ?

Changer de fournisseur d’électricité ou de gaz naturel est gratuit. La seule démarche à accomplir est de souscrire un contrat auprès d’un nouveau fournisseur, la résiliation de l’ancien contrat étant alors automatique.
Pour souscrire un contrat auprès d’un nouveau fournisseur, il suffit de lui communiquer le numéro du point de livraison (PDL) concerné. Cette information est reportée sur les précédentes factures d’électricité. Il est également nécessaire de transmettre au nouveau fournisseur les index de consommation relevés sur le compteur.
La souscription d’un contrat d’énergie auprès d’un nouveau fournisseur n’implique aucun engagement sur la durée. Le contrat peut être résilié à tout moment, sans frais ni délai.
Dans l’éventualité où la conclusion d’un contrat avec un nouveau fournisseur ferait suite à un démarchage téléphonique ou à domicile, le particulier dispose d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de souscription du contrat.
Bon plan : plusieurs fournisseurs offrent la possibilité de souscrire dans un même contrat un abonnement gaz et un abonnement électricité. Ces offres duales facilitent la gestion des contrats d’énergie et permettent le plus souvent de bénéficier d’une remise supplémentaire.