Le scolyte, cet insecte qui ravage nos forêts

Publié le Dimanche 27 Octobre 2019 et mis à jour le Vendredi 22 Novembre 2019 - Les actualités du Information

Depuis quelques années, notamment en raison des changements climatiques, un petit insecte pose de gros problèmes au secteur forestier : le scolyte. Nous vous en disons plus sur cet insecte xylophage qui, en abîmant le bois, lui fait perdre beaucoup de valeur. 

Scolyte

Les coupes sanitaires sont devenues légion ces dernières années dans les massifs forestiers européens. En cause : un petit insecte qui se nourrit du bois et qui porte le nom de scolyte. 

Le scolyte, un insecte xylophage

Les scolytes sont des insectes de la famille des coléoptères. Ils sont de couleur brune à noire et mesurent entre 2 et 7 mm. Leur particularité est qu’ils sont xylophages, c’est-à-dire qu’ils se nourrissent de bois. Cela leur permet de jouer un rôle très important dans nos forêts, puisqu’ils accélèrent la décomposition du bois mort. 

Toutefois, lorsque certaines conditions climatiques sont réunies, ils s’attaquent également aux arbres sur pied. C’est particulièrement le cas lorsque les arbres sont affaiblis en raison :

  • d’un manque d’eau ;
  • de blessures liées à des tempêtes ;
  • d’un sol appauvri.

En effet, alors qu’ils disposent en temps normal de moyens de défense naturels contre ces insectes, les arbres affaiblis ne sont plus capables de lutter contre les scolytes. Les changements climatiques comptent parmi les principales causes de cet affaiblissement des arbres. 

Les différentes sortes de scolytes

Le terme scolyte décrit en réalité des insectes variés, qui s’attaquent à différentes essences d’arbres : certains s’attaquent plus aux pins (Ips sexdentatus), d’autres apprécient les épicéas (Ips typographus), d’autres encore se nourrissent du bois d’orme, de frêne, d’arbres fruitiers, etc.

Les scolytes mangent la couche la plus tendre du bois, juste sous l’écorce, et pondent leurs œufs dans des galeries qu’ils y creusent. Les larves éclosent et se nourrissent elles aussi du bois. Elles quittent ensuite l’arbre via des trous caractéristiques, qu’on peut repérer dans l’écorce de l’arbre.

Les dégâts causés par les scolytes

Le « mode opératoire » des scolytes fait qu’on repère assez rapidement un arbre qui a été attaqué par ces insectes. Les symptômes sont les suivants :

  • des rameaux et branches se dessèchent ;
  • l’écorce se soulève par endroits ;
  • des petits trous peuvent être observés à la surface de l’écorce ;
  • en soulevant l’écorce, on peut observer les insectes à l’œuvre.

Notons qu’un arbre sain pourra facilement se défendre contre une attaque de scolytes grâce à des écoulements de résine ou de gomme, celles-ci gênant la progression de l’insecte. Toutefois, un arbre affaibli perdra cette faculté et pourra mourir suite à l’attaque. Les scolytes abîment considérablement le bois et font donc chuter son prix, surtout lorsqu’il s’agit de bois d’œuvre. 

Comment lutter contre les scolytes ?

Si les attaques de scolytes ont un impact important sur les forêts européennes, c’est en raison de deux facteurs :

  • la multiplication des épisodes de sécheresse qui affaiblissent les arbres ;
  • l’absence de traitement chimique contre ces insectes. 

Pour lutter contre les scolytes, il faut donc utiliser des moyens préventifs mis en œuvre dans le cadre d’une bonne gestion de la forêt :

  • avoir recours à l’arrosage en cas de sécheresse ;
  • fertiliser et amender le sol ;
  • utiliser des pièges à phéromones qui capturent les adultes et les empêchent d’aller coloniser les arbres affaiblis.