Où vaut-il mieux placer votre poêle à granulés ?

Publié le Vendredi 10 août 2018 - Les actualités du Poêles

Pour utiliser au mieux les capacités d’un poêle à pellet, il est primordial de le placer au bon endroit dans votre logement. Toutefois, il est aussi important de penser aux contraintes techniques qui accompagnent l’installation de votre appareil.

Comment installer un poele a pellets dans son appartement

Vous envisagez d’acquérir un poêle à pellet mais vous ne savez pas où le placer dans votre logement ? Nous vous donnons quelques conseils pour utiliser au mieux les capacités de votre poêle en l’installant au meilleur endroit possible.

Placez votre poêle à pellet à un endroit stratégique

Il est évident qu’un poêle à pellet n’est généralement pas destiné à chauffer l’entièreté d’une maison. Toutefois, il peut chauffer plusieurs pièces qui communiquent. Veillez donc à choisir un emplacement stratégique :

  • placez le poêle à granulés dans la pièce qui doit être la mieux chauffée ou dans une pièce centrale, ce qui permettra à la chaleur de se diffuser facilement dans d’autres pièces ;
  • faites en sorte que la chaleur produite puisse se diffuser à l’une ou l’autre pièce attenante, en créant des ouvertures ou en laissant simplement les portes ouvertes ;
  • un système de ventilation peut également permettre de diffuser la chaleur produite aux autres endroits de la maison.
Notez que la puissance de votre poêle à granulés a une importance fondamentale. Ne cherchez pas à chauffer trop de pièces de votre logement si votre poêle à pellet a une puissance réduite. Dans ce cas, vous consommerez en effet beaucoup trop de granulés de bois – et devrez donc passer commande plus souvent – sans obtenir forcément le confort thermique souhaité.

Tenez compte des contraintes techniques avant de placer votre poêle à granulés

Si la recherche d’un confort thermique optimal est une intention louable, veillez aussi, avant l’installation de votre poêle à pellet, à identifier les différentes contraintes techniques et réglementaires qui doivent être prises en compte. C’est notamment le cas pour l’évacuation de la fumée et l’arrivée d’air.

L’évacuation des fumées de votre poêle à pellet

Concernant l’évacuation de la fumée, plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

  • vous faites construire une maison : vous pouvez dès lors imaginer, en collaboration avec l’entrepreneur, une évacuation optimale des fumées ;
  • vous achetez une maison qui dispose déjà de son évacuation des fumées et vous l’utilisez telle quelle ;
  • vous achetez une maison qui dispose déjà d’un système d’évacuation des fumées mais vous en installez un nouveau.

Dans tous les cas, la règle de base est que vos conduits d’évacuation ne prennent pas des formes trop complexes. Seuls deux coudes sont autorisés dans toute la ligne d’évacuation, de manière à éviter les accumulations de suie et à limiter les risques de feu de cheminée. Faites de préférence appel à un spécialiste si vous souhaitez placer une nouvelle évacuation : il saura comment placer le conduit du poêle à granulés de bois pour garantir un tirage optimal.

L’arrivée d’air de votre poêle à granulés

Pour que votre poêle à granulés fonctionne de manière optimale, il est primordial qu’il soit alimenté par un volume suffisant d’oxygène. Selon le modèle de votre poêle – étanche ou non –, les contraintes varient toutefois :

  • Poêle à pellet non-étanche : le poêle utilise l’air ambiant pour alimenter le foyer ;
  • Poêle à pellet étanche : un conduit doit amener l’air depuis l’extérieur. Dans ce cas, il est préférable de placer votre poêle près d’un mur extérieur.

Veillez donc à bien étudier votre projet avant de passer à l’achat de votre équipement de chauffage aux granulés. Vous profiterez ainsi, en toute sécurité, d’une chaleur adaptée à vos besoins.