Peut-on remplacer une cheminée par un poêle à bois ?

Publié le Jeudi 26 Septembre 2019 et mis à jour le Vendredi 27 Septembre 2019 - Les actualités du Poêles

Une cheminée avec foyer ouvert ou même équipée d’un insert peut être avantageusement remplacée par un poêle à bois. Nous vous expliquons pourquoi ainsi que la marche à suivre pour effectuer cette transformation.

Poele a bois

Avec l’arrivée de l’automne et de l’hiver revient aussi l’envie d’une bonne flambée. Cela dit, en matière de performances, une flambée ne vaut pas l’autre. Tout dépend de l’appareil qui est utilisé. 

La cheminée : des rendements assez bas

Pour évaluer la performance d’une installation de chauffage au bois, c’est la notion de rendement qu’il faut prendre en compte. Celle-ci, exprimée en pourcents, renvoie à la part de la chaleur produite qui vous est finalement restituée. De grandes différences existent, à ce niveau, entre les différents équipements :

  • foyer ouvert : 10 à 20% ;
  • foyer fermé/insert : 30 à 85% ;
  • poêle : 40 à plus de 90%.

On le constate assez rapidement, un foyer ouvert constitue un véritable gouffre énergétique puisque la grande majorité de l’énergie produite (80 à 90%) s’échappe par la cheminée. Un poêle à bois moderne est bien plus efficace.

En outre, une cheminée, qu’elle soit ouverte ou fermée, prendra beaucoup de place dans votre maison. Le poêle, quant à lui, n’aura besoin que d’un conduit d’évacuation des fumées d’un diamètre très raisonnable.

Comment remplacer une cheminée par un poêle ?

Différentes étapes sont nécessaires pour parvenir à remplacer une cheminée par un poêle à bois. Tout d’abord, il s’agit de démonter l’habillage de la cheminée existante. Celle-ci peut être en briques, en pierres, ou en d’autres matériaux spéciaux. 

Dans un deuxième temps, il s’agira de vérifier si le conduit d’évacuation des fumées est tubé ou s’il s’agit d’un conduit à l’ancienne, en boisseaux maçonnés. Dans la plupart des cas, il s’agira d’une ancienne cheminée maçonnée et il faudra donc la tuber. Cette opération consiste à passer un tube en inox dans toute la longueur de la cheminée, ce qui permet de sécuriser l’installation. 

Enfin, des travaux de maçonnerie et/ou de plafonnage devront être effectués pour refermer l’espace anciennement occupé par la cheminée.

Quel poêle à bois choisir ?

Reste à savoir quel poêle choisir pour remplacer votre cheminée. A ce niveau, une règle de base doit être respectée pour ne pas essuyer de déconvenue : ne choisissez pas un poêle trop puissant. En effet, dans ce cas, vous serez tenté de le faire tourner à régime réduit, ce qui accélérera son encrassement. Suivez le règle de base qui veut que, pour 10mde surface, un kW de puissance doit être produit.

Pour le reste, il faudra évidement choisir un appareil à haut rendement, permettant la double combustion. Cela est toutefois généralement le cas des poêles à bois modernes. 

Lors de la combustion des bûches de bois, des gaz se dégagent. En général, ceux-ci restent imbrûlés et sont évacués par la cheminée, ce qui n’est positif ni en termes de rendement, ni pour l’environnement. En choisissant un appareil à double combustion, ces gaz sont également brûlés avant qu’ils ne s’échappent par la cheminée. Cela permet d’augmenter considérablement le rendement des appareils.