Poêle à bois : comment limiter la poussière et les résidus ?

Publié le Vendredi 23 Août 2019 et mis à jour le Jeudi 29 Août 2019 - Les actualités du Poêles

Les utilisateurs réguliers d’un poêle à bois le savent : de la poussière et d’autres résidus résultent nécessairement du fonctionnement et de l’alimentation régulière de l’appareil. Nous vous expliquons comment limiter ces désagréments en adoptant les bons réflexes.

Vous êtes intéressé par le chauffage au bois mais le côté salissant de ce genre d’installation vous rebute ? Il existe pourtant des solutions pour réduire la production de poussière et autres résidus de combustion. 

Pourquoi le chauffage au bois produit-il poussière et résidus ?

Pour savoir comment se prémunir des résidus que produisent les systèmes de chauffage au bois, il faut d’abord comprendre comment ces résidus se forment. On peut séparer en deux catégories les résidus produits par le chauffage au bois :

  • la poussière et les déchets liés au transport des bûches ;
  • les résidus de la combustion des bûches (cendres, suie, etc.).

Ces deux types de nuisances appellent des solutions différentes. 

Réduire la poussière liée au transport des bûches

Lorsque vous achetez des bûches à un producteur local, elles présentent le plus souvent toujours leur écorce, contiennent de la mousse, des insectes, etc. Ce sont ces différents éléments qui risquent de se déposer sur le sol de votre logement lors du transport des bûches. 

Pour éviter ce désagrément, vous pouvez certes redoubler de prudence au moment de transporter vos bûches. Mais il est impossible de garantir que rien ne se dépose sur le sol. L’idéal, en réalité, est de choisir des bûches écorcées, qui ont été correctement séchées et ne présentent donc aucune trace de mousse ou d’insectes. 

Les Total Bûches Premium sont produites de façon à réduire au maximum le risque de salissure durant le transport. Elles sont écorcées et séchées pour atteindre un taux d’humidité situé bien en-dessous de 20%. Ainsi, elles ne contiennent ni mousse, ni insectes. 

Réduire les résidus de combustion

L’autre grand problème lié à l’utilisation d’un poêle à bois est la production de cendres et de suie qui nécessite un entretien régulier et est également susceptible de salir votre intérieur. Ici aussi, le choix de bûches de bois de qualité peut réellement faire une différence. En effet, une bûche issue de feuillus durs, correctement séchée, brûlera en laissant moins de résidus. 

C’est la raison pour laquelle les Total Bûches Premium ne sont issues que de chêne, hêtre ou encore charme. Elles sont séchées dans des étuves pour atteindre un taux d’humidité très réduit. 

Toutefois, l’autre condition pour que les résidus de combustion soient limités au maximum est de pouvoir compter sur un appareil très performant. Ainsi, si vous n’êtes pas encore équipé et que vous hésitez entre plusieurs modèles de poêles, nous ne pouvons que vous conseiller d’opter pour un poêle à double combustion. Ce genre de poêle brûle en effet non seulement la matière solide (les bûches), mais aussi les gaz qui sont produits lors de la combustion des bûches. De la sorte, la combustion est plus complète, les résidus sont moins nombreux, et vous devez moins régulièrement vider votre bac à cendres ou ramoner votre conduit d’évacuation.