Pour conserver longtemps votre poêle à bois, ne le surchauffez pas !

Publié le Jeudi 11 Avril 2019 et mis à jour le Vendredi 12 Avril 2019 - Les actualités du Poêles

Savez-vous qu’il est possible de surchauffer votre poêle à bois ? Cela se produit lorsque vous chauffez trop fort et trop longtemps votre appareil. Nous vous expliquons quelles peuvent être les conséquences d’une surchauffe et comment l’éviter.

Tout le monde apprécie la chaleur offerte par un appareil de chauffage au bois. Même si ces installations sont conçues pour résister à des chaleurs importantes, il est toutefois important de ne pas céder à la tentation de les surchauffer, au risque de les endommager.

Qu’est-ce que la surchauffe d’un poêle à bois ?

En fonction des matériaux qui composent votre poêle à bois, celui-ci peut être plus ou moins sensible à la surchauffe. Ce phénomène se produit lorsque vous chauffez trop fort et trop longtemps votre appareil.

Certains utilisateurs chargent en effet régulièrement des quantités importantes de bois dans leur poêle, afin d’obtenir plus de chaleur. Il peut toutefois s’agir d’un mauvais calcul, puisque votre poêle peut subir des dommages.

Quels sont les risques d’une surchauffe pour votre poêle à bois ?

Deux principaux dangers guettent votre poêle à bois en cas de surchauffe :

  • la vermiculite qui habille l’intérieur du poêle peut s’abîmer ;
  • la structure du poêle peut se déformer.

La vermiculite est un minéral naturel qui tapisse bien souvent l’intérieur des poêles à bois. Sous l’effet d’une chaleur trop importante, maintenue pendant trop longtemps, ce matériau peut se fragiliser. C’est le cas si la vermiculite rougit : elle pourra alors se casser plus facilement en cas de choc (lorsque vous rechargez le poêle par exemple). En outre, elle perdra alors de sa capacité d’isolation, ce qui réduira l’efficacité du poêle.

La structure de votre poêle peut également se déformer en cas de forte chaleur. Les différents éléments présents dans le poêle peuvent en effet souffrir et devenir inutilisables. C’est le cas, par exemple :

  • des plaques en métal ;
  • du déflecteur ;
  • des systèmes de fermeture ;
  • des charnières.

Cette déformation de certains éléments de l’appareil peut également exercer une pression sur la vitre de votre poêle à bois et finir par la briser.

Comment éviter la surchauffe de votre poêle à bois ?

Il existe différentes stratégies pour éviter que la chaleur au sein de votre poêle à bois devienne trop importante :

  • ne chargez pas des quantités trop importantes de bois ;
  • vérifiez que le tirage ne soit pas trop important ;
  • utilisez un combustible adapté : le pellet ne convient pas pour un poêle à bois ;
  • utilisez des morceaux de bois de la bonne dimension : des bûches trop petites ont tendance à faire grimper la température.

Notez qu’il est également important d’utiliser un bois bien sec comme les Total Bûches Premium. Brûler un bois humide contribuera en effet à créer d’importants dépôts de suie à l’intérieur de votre poêle ainsi que dans le conduit d’évacuation. A terme, en cas de surchauffe, ces résidus pourraient s’enflammer et causer un feu de cheminée.