Pourquoi certaines essences de bois craquent-elles en brûlant ?

Publié le Wednesday, January 15, 2020 et mis à jour le Thursday, July 9, 2020 - Les actualités du Bois

Vous l’avez déjà certainement remarqué en brûlant votre bois : certaines variétés crépitent ou craquent plus que d’autres lors de la combustion. Nous vous expliquons à quoi est dû ce phénomène relativement courant.

Essence de bois de chauffage

Vous avez constaté en brûlant certains types de bois que les craquements et crépitements étaient plus intenses qu’avec d’autres. A quoi ce phénomène est-il dû ?

Comment brûle le bois ?

Pour bien comprendre la cause de ces craquements, il faut, dans un premier temps, rappeler comment brûle le bois. On dit que ce combustible, au lieu de brûler, entre plutôt en combustion. Ce processus se déroule en trois temps :

  • l’étape de séchage (jusqu’à 250°C) durant laquelle l’eau contenue dans le bois s’évapore ;
  • l’étape de pyrolyse (entre 250 et 800°C) durant laquelle le bois se transforme en produit gazeux ;
  • l’étape d’oxydation (entre 800 et 1100°C) durant laquelle le bois devient incandescent, produisant des braises.

En décomposant de la sorte le processus de combustion du bois, on comprend mieux pourquoi il est important de brûler un bois sec. En effet, si le bois est trop humide, il mettra beaucoup plus de temps à sécher et à atteindre l’étape durant laquelle il commence à produire de la chaleur.

Des essences de bois contenant trop de gaz

Mais au-delà du taux d’humidité contenu dans le bois, l’essence choisie va également influencer la combustion et, éventuellement, l’apparition de craquements et d’escarbilles. Lors de leur combustion, les bois de feuillus durs génèrent ainsi une quantité normale de gaz, qui est rapidement évacuée et brûlée lors de la combustion. Par contre, d’autres essences comme celles de résineux, produisent plus de gaz à la combustion que la quantité nécessaire pour alimenter le feu. Dès lors, l’excédent gazeux s’extirpe « en force » des fibres du bois créant ce crépitement ou ces craquements caractéristiques.

Pour certaines essences de bois, une autre explication est parfois avancée, celle de la présence de silice dans le bois. Le châtaignier, par exemple, qui est réputé pour produire un nombre important d’escarbilles lors de sa combustion, pousse mieux sur les sols contenant cet élément. Son bois en contient toujours une certaine proportion au moment de le brûler. Or, la silice a tendance à « exploser » lorsqu’elle est chauffée suffisamment fort. Ceci expliquerait donc cela.

L’importance de choisir un bois de qualité

Certes, crépitements et craquements ne sont pas dérangeants dans un foyer fermé. Mais si vous utilisez un feu ouvert, les projections d’escarbilles peuvent s’avérer extrêmement dangereuses. Il faut donc opter en priorité pour du bois de feuillu dur, qui soit suffisamment sec.

Avec les Total Bûches Premium, vous bénéficiez d’un produit qui réunit ces différentes qualités puisqu’il est issu de bois :

  • de hêtre ;
  • de chêne ;
  • de charme.

Son taux d’humidité est bien en-dessous de 20%, ce qui en fait un combustible d’excellente qualité, procurant une chaleur immédiate. Il est en outre livré au plus près de votre lieu de stockage par l’une de nos équipes.

 

Commander des Total Pellets Premium