Pourquoi choisir un poêle à granulés étanche ?

Publié le Jeudi 21 Mars 2019 - Les actualités du Bois

Un poêle à granulés étanche, en allant puiser l’oxygène utile à la combustion directement à l’extérieur, permet d’éviter de perturber les mouvements d’air au sein de l’habitation. En outre, on profite de meilleures performances.

Toute combustion a besoin d’air. Avec un poêle à granulés traditionnel, l’air est aspiré au sein de la pièce où se trouve le poêle. L’air consumé par le feu doit alors être compensé, le plus souvent par des flux venus de l’extérieur. Le volume d’air nécessaire pour brûler un kilogramme de granulés n’est pas anodin. Il s’établit entre 9 et 15 m3. Les mouvements d’air qui se créent peuvent engendrer un inconfort thermique et nuire à la consommation énergétique du bâtiment.

Un poêle à granulés étanche puise l’air directement à l’extérieur

Ces désagréments peuvent cependant être évités si l’on opte pour un poêle à granulés étanche. Ce type d’installation, qui doit être placé en respectant un certain nombre de règles, ne va pas puiser l’air à l’intérieur de la pièce mais bien à l’extérieur du logement.

Le chambre de combustion du poêle fonctionne en circuit fermé. Un conduit étanche concentrique relie directement le poêle à l’extérieur, lui permettant d’une part d’aller chercher directement tout l’air nécessaire à son bon fonctionnement et d’autre part d’évacuer les fumées. Le dispositif a le mérite de ne pas modifier les équilibres des flux d’air au sein de l’habitation.

L’étanchéité du poêle fait qu’il ne rejettera, en aucun cas, d’air à l’intérieur du logement, même en cas de dépression momentanée ou de coupure d’électricité. Il faut veiller à une évacuation fonctionnelle et tout aussi étanche.

Les avantages d’un tel système sont de plusieurs natures

  • L’installation d’un poêle à granulés étanche permet d’améliorer le confort au cœur de l’habitation. Grâce à cette installation, on évite les appels d’air froid.
  • Le système étanche permet une réduction de l’énergie consommée. On profite de la chaleur du feu sans créer des flux d’air par ailleurs.
  • L’isolation de la maison est davantage garantie.
  • Grâce au conduit concentrique, l’air entrant se réchauffe au contact des fumées extraites en récupérant les calories rejetées. Cela permet de réduire la consommation énergétique de l’ordre de 4 à 5 %.
  • En étant directement alimentée en air, la chambre de combustion a besoin de moins d’énergie pour fonctionner efficacement. Le volume de granulés nécessaire pour produire de la chaleur est moins important que celui consommé avec un poêle standard.

Une installation qui profite d’exceptions réglementaires

Les poêles certifiés à circuit de combustion étanche peuvent être installés « en ventouse ». De ce fait, l’installation du conduit ne doit pas forcément respecter les règles strictes établies en matière d’évacuation des fumées.

Avec une installation traditionnelle, l’évacuation doit se faire en toiture, avec une sortie située 40 centimètres au-dessus du faîtage. Avec une installation « en ventouse », le conduit peut aboutir en toiture, éventuellement sous le niveau du faîtage, ou en façade. Pour une évacuation horizontale, il faut que la sortie se trouve à au moins deux mètres du sol et de toute porte ou fenêtre.