Tout savoir sur le pouvoir calorifique du bois de chauffage

Publié le Mercredi 20 Mars 2019 - Les actualités du Bois

Chaque combustible produit une certaine chaleur en brûlant. Ce pouvoir calorifique peut toutefois varier beaucoup entre les combustibles, et même pour un même combustible. Nous vous expliquons ce que cela signifie pour un produit comme le bois de chauffage.

Pouvoir calorifique, PCI, PCS… Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans ces différentes expressions, qui renvoient au pouvoir calorifique d’un combustible. Pour vous éclairer, nous allons tenter de clarifier ces différents termes.

Pouvoir calorifique : parle-t-on de PCI ou de PCS ?

Dans sa plus simple expression, le pouvoir calorifique renvoie à la quantité maximale d’énergie produite par la combustion complète d’un combustible. Toutefois, on parle le plus souvent de PCI ou de PCS. Ces expressions précisent un peu la notion générale :

  • le PCI, ou pouvoir calorifique inférieur, est l’énergie produite par la combustion du combustible seule ;
  • le PCS, ou pouvoir calorifique supérieur, renvoie à l’énergie produite lors de la combustion et à celle récupérée par la condensation de la vapeur d’eau.

Le plus souvent, c’est bien le PCI qui est utilisé. En effet, toutes les installations de chauffage n’ont pas la capacité de récupérer l’énergie contenue dans la vapeur d’eau qui se dégage lors de la combustion.

Quel est le PCI du bois de chauffage ?

On ne peut pas dégager un seul PCI pour l’ensemble des bûches de chauffage. En effet, celui-ci dépendra de deux facteurs principaux :

  • l’essence de bois de laquelle les bûches sont issues ;
  • l’humidité contenue dans les bûches.

Ainsi, plus les bûches contiennent d’eau, moins le pouvoir calorifique sera élevé. En effet, une partie de l’énergie de la combustion sera utilisée pour évaporer l’eau contenue dans les bûches. Pour contrôler le taux d’humidité de votre bois, des appareils spéciaux existent (hygromètres). Sachez toutefois qu’un bois fendu ne sera sec (moins de 20% d’humidité) qu’après avoir été stocké durant deux ans dans de bonnes conditions.

En outre, la densité de l’essence de bois choisie aura un impact important sur le PCI des bûches :

  • un stère de chêne (20 % d'humidité), qui pèse 530 kg, produira environ 2 000 kWh d’énergie ;
  • un stère de résineux (20 % d'humidité), qui pèse 380 kg, produira environ 1 500 kWh d’énergie.

Pour avoir un bon PCI, il faut donc toujours choisir du bois de chauffage issu d’essences de feuillus durs, comme le charme, le hêtre, le chêne, etc.

Quelle différence entre le PCI du bois et d’autres combustibles ?

Bien qu’économique, le bois de chauffage produit moins d’énergie que les combustibles fossiles, comme on peut le voir dans ce tableau :

COMBUSTIBLE

PCI

Fioul domestique

10 kWh/litre

Gaz naturel

10 kWh/m3

Propane

12,8 kWh/kg

Bois bûches (20% d’humidité)

3,8 kWh/kg

Bois plaquettes

3,5 kWh/kg

Granulés de bois

4,6 kWh/kg

Dans tous les cas, si vous choisissez le bois, il faudra opter pour des essences appropriées et un bois bien sec. Toutes ces qualités se retrouvent dans les Total Bûches Premium. N’hésitez pas à passer commande dès maintenant !

  Commandez dès maintenant vos bûches sur Total Proxi Energies !