Prix des énergies : notre baromètre à la fin de l’année 2019

Publié le Dimanche 10 Novembre 2019 et mis à jour le Vendredi 8 Novembre 2019 - Les actualités du Prix des énergies

Quelles sont aujourd’hui les énergies les moins chères du marché ? Cette question a une grande importance pour la plupart des consommateurs. Nous vous aidons à y voir plus clair grâce à notre baromètre des prix des énergies.

barometre prix energies

Vaut-il mieux aujourd’hui jeter son dévolu sur une installation au gaz, au fioul ou au bois ? La réponse à cette question dépend grandement du prix de l’énergie que vous choisissez.

Le bois, toujours le moins cher

En comparant toutes les énergies sur base du coût du kWh produit, on s’aperçoit rapidement que le bois, à la fin 2019, est toujours l’énergie la moins chère du marché :

  • granulés de bois en vrac : 5,92 cts/kWh ;
  • bois bûche : 4,4 cts/kWh.

Économique, le bois a également l’intérêt d’être plus écologique que les combustibles fossiles, du moins s’il s’agit de bois de qualité, brûlé dans des appareils performants.

 En outre, les installations comme les poêles ou chaudières à pellets ont l’avantage d’être programmables, automatisés et, donc, aussi confortables que des installations au fioul ou au gaz. 

Par contre, les poêles et chaudières à bois bûche sont encore peu automatisés et offrent donc un confort d’utilisation moins important. 

Le fioul et le gaz, toujours intéressants

Les énergies qui suivent dans le baromètre des prix sont le gaz naturel (7,94 cts/kWh) et le fioul (9,05 cts/kWh). Ces énergies restent donc abordables et offrent un grand confort d’utilisation. Leur stockage est en outre plus simple que celui du bois, qui prend plus de place et doit, pour le bois bûche en tout cas, être effectué dans des conditions d’aération et d’humidité contrôlées. 

Notons que les chaudières à gaz et au fioul ont fait d’importants progrès au cours des dernières années, notamment les modèles à condensation. Ainsi, ces appareils offrent aujourd’hui des rendements très élevés et sont donc plus économiques et écologiques que par le passé.

Propane et électricité, au sommet de la pyramide

En matière de prix, le propane et l’électricité occupent toujours le sommet de la pyramide : 

  • propane : 14,99 cts/kWh ;
  • électricité : 16,92 cts/kWh.

Ces énergies, bien que coûteuses, présentent également des avantages. Ainsi, l’installation de chauffages électriques est simple, peu coûteuse, et ne demande pas d’importants travaux. Reste à voir, sur le long terme, si cette solution n’est pas finalement plus onéreuse qu’une autre énergie demandant un investissement de départ plus important.

La fluctuation des prix, un élément important

Au moment de choisir son énergie de chauffage, il convient également d’être attentif aux fluctuations des prix des énergies dans le temps. Ainsi, les énergies dont les prix dépendent des caprices de la bourse peuvent s’échanger à des coûts très variables d’une semaine à l’autre. Ce n’est pas le cas d’énergies comme le bois par exemple. Si l’on jette un œil deux ans en arrière, on constate ainsi que toutes les énergies étaient moins coûteuses en 2017, à l’exception du pellet, qui s’échangeait déjà au même prix (5,92 cts/kWh).