Prix, matériaux, installation : tout savoir sur les silos à pellets

Publié le Samedi 11 Mai 2019 - Les actualités du Pellets et bûches

S’équiper d’une chaudière à pellets ne suffit pas. Pour avoir l’esprit tranquille et bénéficier d’une réelle autonomie, l’installation d’un silo à granulés de bois doit nécessairement être envisagée. Il en existe toutefois une grande variété. Nous vous aidons à vous repérer parmi les différents matériaux, les capacités et les prix proposés.

Tout savoir sur les silos à pellets

Le silo à pellets n’est autre qu’un grand réservoir qui permet d’alimenter la chaudière en granulés de bois. Sans ce dispositif, vous devriez recharger vous-même régulièrement la chaudière, ce qui réduirait considérablement votre confort d’utilisation. En outre, l’installation d’un silo vous permet de commander du pellet en vrac et en grande quantité, ce qui réduit considérablement votre facture.

Reste à choisir parmi la grande variété de silos disponibles sur le marché. Pour vous aider, nous vous dressons une liste des critères à prendre en compte.

Quelle capacité pour mon silo à granulés de bois ?

La première question à se poser concerne la capacité de votre réservoir à pellets. Idéalement, il faut pouvoir stocker l’équivalent de sa consommation annuelle de granulés de bois. Il faut veiller à rajouter 20% à cette capacité théorique. En effet, il est nécessaire d’avoir toujours un espace vide au sommet du silo, même lorsqu’il contient la quantité de combustible nécessaire pour chauffer sa maison durant un an.

Pour une maison individuelle de 100 m², construite dans la décennie 1980, la capacité idéale pour votre silo à pellets sera donc d’environ 3,5 tonnes de pellets, ce qui représente un volume de 5 à 6 m³.

Où placer mon silo à pellets ?

L’emplacement de votre silo à pellets devra être choisi avec soin. En effet, un espace assez important est nécessaire pour l’accueillir mais, en même temps, il devra rester à proximité de la chaudière. Ceci s’explique par le fait que les différentes techniques disponibles pour amener les pellets vers la chaudière nécessitent toutes une certaine proximité avec le silo :

  • une distance maximale de quelques mètres est possible pour l'extraction des granulés vers la chaudière, au moyen d'un convoyeur à vis sans fin ;
  • 20 mètres de tuyauterie au maximum pour l'extraction par aspiration ;
  • un positionnement juste au-dessus de la chaudière pour une extraction par gravité.

Il faut aussi garder à l’esprit que le silo doit être facilement accessible aux camions de livraison.

Quel matériau choisir, et à quel prix ?

Plusieurs matériaux sont utilisés de préférence pour confectionner les silos à granulés de bois : textile, métal, plastique/composite ou en éléments maçonnés. Les prix varient en fonction du matériau utilisé.

Les silos textiles

Il s’agit d’une sorte de grand sac en toile très solide, monté sur une armature (bois, métal, etc.). La capacité de ce type de réservoir peut aller jusqu’à 12 tonnes. Pour un silo textile d’un volume de 6 mètres cubes, il faudra compter entre 2.500 et 3.000 € TTC.

Les silos métalliques

En acier galvanisé ou en inox, les réservoirs à pellets métalliques sont ceux qui présentent les capacités les plus importantes : jusqu’à 100 mètres cubes ! Leur prix reste très compétitif puisqu’un silo de 6 mètres cubes ne vous coûtera que 1.500 à 2.000 € TTC.

Les silos plastiques ou composites

Encore moins coûteux – 1.500 à 1.800 € TTC pour un silo de 6 mètres cubes – les silos plastiques ou composites sont le plus souvent fabriqués en polyéthylène. Très résistants, notamment à la corrosion et à la condensation, ils constituent la meilleure alternative pour un silo enterré.

Les silos maçonnés

Plus coûteux, les silos maçonnés sont également les plus durables. Ils sont fabriqués en parpaings, en béton armé, en briques, etc. Pour le même volume (6 mètres cubes), leur prix s’élève entre 4.000 et 5.500 €.

Notez que, pour des raisons de sécurité, aucun circuit électrique ne doit passer dans les murs qui composent le silo maçonné.