Quel bois faut-il utiliser dans un poêle à bois ?

Publié le Friday, January 17, 2020 et mis à jour le Tuesday, August 11, 2020 - Les actualités du Poêles

Vous venez d’acquérir un poêle à bois et vous vous demandez quel type de bois il est préférable d’y brûler ? Nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour tirer le meilleur parti de votre appareil et gagner en sécurité et en confort.

quelle bois utiliser pour son poêle à bois ?

Si les fabricants de poêles à bois insistent beaucoup sur les qualités de leurs appareils, il faut rappeler que celles-ci seront fortement amoindries si le combustible utilisé est de mauvaise qualité. Mais comment savoir quel est le meilleur bois à choisir pour son poêle ?

La règle générale : un bois sec et non-traité

Quel que soit le type de poêle à bois, il faut toujours veiller à utiliser un bois sec et naturel. Qu’est-ce que cela signifie ?

Un bois dit « sec » est un bois contenant moins de 20% d’humidité. Il faut savoir qu’après avoir été coupé, le bois vert contient environ 50% d’humidité. Il lui faut sécher environ deux ans dans de bonnes conditions de stockage pour qu’il atteigne le taux d’humidité voulu. Un bois humide, au-delà du fait qu’il brûlera mal, aura aussi tendance à encrasser votre installation de chauffage et à polluer plus.

Quant au caractère « naturel » du bois, il renvoie à la nécessité de brûler seulement un bois qui n’a pas été traité (peint, verni, etc.). En effet, en brûlant, ces bois laisseront s’échapper des quantités importantes de gaz polluants et/ou toxiques. Pour votre santé et celle de vos voisins, il est donc recommandé d’éviter d’avoir recours à ce type de bois. En outre, votre nouveau poêle à bois pourrait, lui aussi, s’encrasser très rapidement si vous utilisez du bois traité.

Veiller au choix de l’essence

Au-delà du choix de la qualité du bois, son essence doit également être particulièrement bien sélectionnée. De nombreuses essences de bois peuvent en effet vous être proposées comme combustibles. Toutefois, si vous utilisez un poêle à bois, mieux vaut choisir des essences de feuillus durs comme :

  • le chêne ;

  • le charme ;

  • le hêtre ;

  • le frêne ;

  • l’orme.

Ces essences, qui présentent un fort pouvoir calorifique tout en brûlant longtemps, sont en effet celles qui offrent le meilleur rendement.

Il est aussi possible d’utiliser, dans une moindre mesure, des bois mi-durs comme le bouleau, l’érable, l’aulne, le saule, etc. Ceux-ci conviendront bien pour l’allumage. Par contre, il faut éviter de brûler du résineux dans votre poêle : ces essences brûlent très rapidement et la quantité importante de résine qu’ils contiennent contribue à encrasser votre installation.

Pour quel type de poêle avez-vous opté ?

Il faut faire une différence entre un poêle à bois traditionnel et un poêle de masse. Ces derniers ont un fonctionnement différent. Ils sont en effet conçus pour brûler du bois pendant une courte période (deux heures environ), à très haute température, avant de restituer la chaleur produite durant une très longue période.

Dans ce type d’installation, vous pouvez donc tout à fait brûler du feuillu mi-dur et même des résineux. En effet, en raison de la très haute température atteinte, la combustion est très propre, même pour ce type d’essences. Cela dit, il faut toujours veiller à ce que le bois soit sec (2 à 3 ans de séchage).