Quel est le diamètre minimal pour le tubage d’un poêle à bois ?

Publié le Samedi 20 Avril 2019 - Les actualités du Bois

Lorsque le conduit de cheminée en maçonnerie n’est plus en état, il est souvent préférable de tuber son installation de chauffage au bois. Nous vous indiquons quelles sont les normes qui définissent le diamètre minimal du tubage de votre poêle à bois.

Le conduit d’évacuation des fumées est un élément essentiel d’un système de chauffage au bois. De plus en plus fréquemment, les utilisateurs de ce type de chauffage choisissent de tuber leur conduit. Une solution souvent plus sûre, plus confortable et plus efficace. Mais quel doit être le diamètre minimal de ce dispositif ?

Pourquoi le conduit d’évacuation des fumées est-il important ?

Il n’est pas concevable de brûler un combustible, quel qu’il soit, sans gérer également l’évacuation des fumées qui résultent de cette combustion. C’est la raison pour laquelle toute installation de chauffage est reliée à un conduit d’évacuation des fumées qui permet de rejeter à l’extérieur de l’habitation les fumées de combustion.

En dehors de cette première fonction, le conduit d’évacuation des fumées permet également d’assurer un « tirage » correct, ce qui garantit une bonne combustion de vos bûches de bois et une production de chaleur optimale.

Le tirage est assuré par le conduit d’évacuation des fumées grâce à un principe physique très simple : la densité de l’air chaud présent dans le conduit étant moins importante que celle de l’air extérieur, les fumées sont expulsées naturellement vers l’extérieur. Pour que ce principe fonctionne, il est particulièrement important de veiller à ne pas avoir un conduit d’évacuation trop court. En outre, la sortie de cheminée, sur la toiture, doit dépasser d’au moins 40 cm le faîte du toit, de manière à éviter la perturbation du flux d’air.

Un diamètre recommandé de 150 mm

Plusieurs normes définissent les dimensions des installations de chauffage au bois, qu’il s’agisse :

  • de poêles à bois ;
  • de poêles à pellets ;
  • d’inserts ;
  • de foyers ouverts ou fermés.

C’est surtout la norme NF EN 13384-1 qui définit une manière complexe de calculer les dimensions du conduit d’évacuation des fumées. La norme NF DTU 24.1, quant à elle, encadre plus le choix des matériaux ainsi que la manière dont est installé le tubage.

Les règles diffèrent toutefois en fonction de l’appareil. Les foyers ouverts ou assimilés sont les principaux concernés, puisqu’ils sont tenus de respecter des diamètres précis pour leur tubage, avant même le calcul sur base de la norme NF EN 13384-1.

Par contre, si les poêles à bois sont soumis à une norme contraignante en ce qui concerne le conduit de raccordement (du poêle au conduit d’évacuation), ce n’est pas réellement le cas en ce qui concerne le tubage. On estime toutefois qu’il est préférable de respecter un diamètre de 150 mm pour le tubage des poêles à bois, et de 80 mm pour les poêles à granulés.

Notez qu’en dehors de son diamètre, le tubage mis en place dans votre cheminée doit aussi respecter d’autres critères. Il faut ainsi éviter, par exemple, de multiplier les dévoiements ou encore de le courber à des angles excédant les 45°.