Quel est le rapport entre le radon et un poêle à pellets ?

Publié le Thursday, June 18, 2020 et mis à jour le Thursday, July 9, 2020 - Les actualités du Information

Le radon est un gaz radioactif présent naturellement dans le sous-sol de certaines régions, en France comme ailleurs dans le monde. Dans certaines conditions, l’utilisation d’un poêle à pellets ou à bois peut intensifier la présence de ce gaz néfaste au sein de l’habitation. Explications.

Radon et poêle à bois

En quoi l’utilisation d’un poêle à bois pourrait-elle accentuer la présence de radon dans mon habitation ? Et en quoi ce gaz peut-il être néfaste ? Ces questions peuvent paraître étranges mais elles sont pourtant importantes pour une partie de la population française, qui vit dans des régions où ce gaz se trouve naturellement présent dans le sol.

Qu’est-ce que le radon ?

Le radon est un gaz radioactif issu de la décomposition de l’uranium. Il est présent dans le sol et les roches, d’où il peut remonter et se concentrer dans les lieux fermés comme les maisons.

Le radon peut être nocif pour la santé de chacun, car il peut être inhalé. Il a en effet la faculté de pénétrer dans les poumons et de les irradier, causant des blessures qui peuvent produire, sur le long terme, des cancers. Plus la concentration en radon au sein de votre logement est importante et plus vous y passez de temps, plus le risque de contracter un cancer causé par ce gaz est important.

Notons que le fait d’être fumeur renforce la probabilité d’être atteint par un cancer du poumon causé par le radon.

Le rôle du chauffage au bois

Mais alors, qu’est-ce que le chauffage au bois a à voir avec ce gaz ? Pour le comprendre, il faut d’abord savoir que le radon, venu du sol, s’infiltre dans l’habitation par les fissures du sol, de la dalle ou des murs, les joints entre les parois, la cave, le vide ventilé, etc. Il remonte donc du sol et, bien qu’il se dilue rapidement à l’air libre, il peut stagner dans les espaces fermés.

Lorsqu’on utilise un poêle à bois ou à pellets, on peut créer une dépression à l’intérieur de son logement. En effet, l’air intérieur est consommé par le feu et évacué à l’extérieur. Cette basse pression crée un phénomène d’aspiration : plus la pression à l’intérieur du logement sera faible par rapport à celle du sol, plus les gaz comme le radon pourront remonter du sol et pénétrer dans le logement.

Comment lutter contre le radon quand on se chauffe au bois ?

Si vous vous chauffez au bois et que vous vous inquiétez de l’éventuelle présence de radon chez vous, commencez par tester la présence de ce gaz au sein de votre logement. Des organismes spécialisés comme l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) peuvent vous y aider.

Ensuite, il existe une règle de base pour lutter contre la concentration en radon dans votre logement : l’aération. Il est primordial d’aérer quotidiennement les pièces de vie de votre logement. De la sorte, le gaz pourra se diluer et ses niveaux resteront inoffensifs pour votre santé.

Vous pouvez également installer un système permettant d’alimenter votre appareil de chauffage au bois directement avec de l’air extérieur, sans consommer l’air intérieur. Vous éviterez ainsi la création d’une dépression au sein de votre logement.