Quelle évolution pour le prix du fioul au 1er semestre 2020 ?

Publié le Wednesday, July 8, 2020 et mis à jour le Thursday, July 23, 2020 - Les actualités du Prix des énergies

Malgré un léger rebond en mai, les six premiers de l’année 2020 ont été marqués par une baisse très importante des prix du fioul. Nous revenons sur cette évolution et vous en expliquons les raisons.

fioul premier semestre 2020

250 euros. C’est la différence de prix entre une commande de 1000 litres de fioul effectuée en janvier et la même commande passée à la fin du mois d’avril. Parler d’importante diminution des prix au cours de ce premier trimestre est donc loin d’être une exagération.

Baisse constante, sauf en mai

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous, les prix pour 1000 litres de fioul ont perdu chaque mois plusieurs dizaines d’euros. Durant le mois de mai, un léger rebond a toutefois été constaté, avec une augmentation de 38 euros entre le 1er mai et le 1er juin.

SEMAINE

PRIX DU FIOUL/1000 LITRES

VARIATION

Semaine du 1er janvier

948 €

/

Semaine du 1er février

879 €

-69 €

Semaine du 1er mars

825 €

-54 €

Semaine du 1er avril

749 €

-76 €

Semaine du 1er mai

692 €

-57 €

Semaine du 1er juin

730 €

+38 €

Les baisses les plus importantes ont été constatées :

  • entre les mois de janvier et février (-69€) ;

  • entre les mois de mars et avril (-76€).

Sur l’ensemble de la période, les prix pour 1000 litres de fioul ont ainsi diminué de plus de 200 euros. Notons également que la légère augmentation du mois de mai a été de courte durée. En effet, durant le mois de juin, les prix ont diminué à nouveau, atteignant 714 € les 1000 litres en fin de période.

L’effet coronavirus

Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre les raisons qui expliquent cette baisse constante des prix durant ce premier semestre. La pandémie de coronavirus est en effet la première responsable de cette situation.

Dès le mois de décembre et le confinement de nombreuses régions en Chine, l’activité économique globale a en effet été sévèrement impactée par le virus. La progression de la maladie dans le reste du monde n’a fait que renforcer le ralentissement de l’économie mondiale.

Le pétrole étant l’une des principales énergies permettant à l’industrie et aux transports de fonctionner, leur mise à l’arrêt forcée a entraîné une chute libre de la demande en or noir, alors que l’offre restait abondante. En vertu de la loi de l’offre et de la demande, les prix ont alors chuté. Le prix du fioul étant très dépendant du cours du pétrole, il a également considérablement baissé.

Réduction de l’offre et déconfinement

Pour faire face à cette situation, les pays producteurs de pétrole sont parvenus, à la mi-avril, à un accord sur une réduction de leur production de 10 millions de barils par jour. Cette limitation historique – qui représente près de 10% de la consommation mondiale – a permis de redresser le cours du pétrole. Ceci, en combinaison avec un déconfinement progressif dans certaines régions du monde, s’est traduit par une augmentation du prix du fioul.

Pourquoi, dès lors, les prix sont-ils repartis à la baisse durant le mois de juin ? Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer :

  • la situation sanitaire reste très délicate, particulièrement sur le continent américain ;

  • l’émergence de nouveaux foyers en Europe et en Asie fait craindre une deuxième vague et incite les marchés à la prudence ;

  • les stocks américains sont au plus haut, indiquant une très faible demande.

On le voit, le marché reste très incertain et il est plus difficile que jamais de déterminer comment les prix vont évoluer au cours des prochaines semaines.

Vous pouvez profiter dès maintenant d’un prix très avantageux pour votre fioul en passant commande sur notre site !